FriendStrip: créer une BD avec son cellulaire

Stéphane Ménard, président de PhotoInPress, précise qu'il suffit... (Photo La Presse, Alain Roberge)

Agrandir

Stéphane Ménard, président de PhotoInPress, précise qu'il suffit de choisir un scénario et de faire les photos pour monter son histoire avec Friendstrip.

Photo La Presse, Alain Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Les romans photo qui ont fait les belles heures des années 1980 et les bandes dessinées que bien des artistes en herbe aimeraient produire, voire devenir le héros de l'histoire, passent du monde du papier au monde numérique avec l'application FriendStrip lancée à la fin d'avril.

Mise au point par l'entreprise PhotoInPress de la région de Montréal, l'application FriendStrip pour iPhone et Android permet de créer une histoire à partir de photos prises à l'aide d'un appareil téléphonique dans un scénario déjà établi.

«Le texte des scénarios est déjà écrit, il suffit d'en choisir un et de suivre les instructions, explique Stéphane Ménard, président de PhotoInPress. Les textes peuvent s'accorder selon que c'est un homme ou une femme qui parle dans la boîte de dialogue. L'idée derrière tout ça, c'est d'avoir du plaisir à créer une histoire avec des photos pour la partager ensuite par courriel ou dans les réseaux sociaux. Tout a été pensé pour que ce soit très rapide à faire.»

Il y a des histoires pour les enfants, d'autres pour les ados avec des zombies et des scènes d'horreur, pour souhaiter bon anniversaire à quelqu'un. Il y a 35 histoires et chaque semaine, l'équipe de FriendStrip en met cinq nouvelles en ligne.

Le logiciel est gratuit et compte cinq scénarios en banque. Par la suite, ils se vendent 1,99 $. Les scénarios peuvent se partager pour bâtir l'histoire en images en groupe pour s'amuser. C'est la personne qui lance le projet qui payera les frais pour la bande dessinée. Il devra assigner des rôles en fonction des personnages de l'histoire.

«L'initiateur du projet jouera le rôle du réalisateur, précise M. Ménard. Il peut inviter les gens par Facebook pour qu'ils téléchargent l'application et jouent le rôle en prenant les photos qui seront transmises pour compléter la page de la bande dessinée.»

Chaque scénario comprend au moins une page de cinq ou six cases. Il peut y avoir entre une et sept pages. «Cette grande histoire plus développée se passe dans un chalet entre amis avec plusieurs rebondissements, souligne M. Ménard. La plupart des histoires ont au moins deux pages.»

Le projet FriendStrip a été élaboré au cours de la dernière année par une dizaine de personnes qui ont travaillé à plein temps sur le projet. Dans l'équipe, il y a des ingénieurs en informatique, des spécialistes en rédaction, linguistique et traduction, des réalisateurs, des acteurs.

Livre-photos

PhotoInPress oeuvre dans le monde du livre-photos et des albums depuis sept ans. «Nous avons utilisé la même philosophie, continue M. Ménard. Nous fournissons gratuitement des outils logiciels simples pour les utilisateurs afin qu'ils puissent créer leur album personnalisé pour des événements, des voyages ou autre chose. Les albums coûtent une quinzaine de dollars pour une vingtaine de pages.»

L'entreprise PhotoInPress est née avec l'avènement des appareils photo numériques et des presses numériques. Avec l'amélioration constante des appareils photo dans les téléphones cellulaires, le pas vers les bandes dessinées numériques semblait aller de soi.

«C'était naturel pour nous, car notre spécialité, c'est le traitement des photos avec des logiciels que nous mettons au point pour rendre leur utilisation facile. On pourrait le faire soi-même avec un logiciel comme Photoshop, mais il faudrait transférer les images du téléphone à l'ordinateur, faire le traitement pour créer sa page et son scénario, ajuster les images. C'est compliqué et ça prend du temps. Ce que nous avons mis au point fait tout ça rapidement à partir du téléphone.»

L'application FriendStrip est disponible sur iPhone et Android avec une version optimisée pour les tablettes. Outre les scénarios, l'application comprend 200 effets spéciaux comme le laser, la poussière de fée, du sang ou des Kaboum! Bang! et autres effets de textes comme dans les vieux films de Batman.

PhotoInPress compte une quinzaine d'employés, dont 10 qui travaillent uniquement sur l'application FriendStrip.

Sites Web :

http://www.friendstrip.com/fr/index.html

http://www.livrephoto.ca/Accueil

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer