• Le Soleil > 
  • Affaires > 
  • Techno 
  • > Les infrastructures de Québec prêtées pour des bancs d'essai technologique 

Les infrastructures de Québec prêtées pour des bancs d'essai technologique

À la droite du maire Labeaume, Charles Boulanger... (Photo Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

À la droite du maire Labeaume, Charles Boulanger de Leddar Tech montre un appareil de détection pour l'optimisation de la circulation et un prototype pour pourra servir dans les automobiles comme détecteur pour prévenir les collisions frontales.

Photo Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Comme le dit le maire Régis Labeaume, Québec veut «déboguer» ses relations administratives avec les développeurs de nouvelles technologies. Ainsi, une personne facilitera l'accès des entreprises aux infrastructures de la ville en marge du programme de vitrine technologique.

Leddar Tech utilise déjà quelques intersections de la ville avec ses appareils de détection pour améliorer le flux de circulation et optimiser la signalisation routière.

De son côté, Nyx Hemera, qui développe des systèmes d'éclairage intelligent pour les tunnels, se servira des travaux effectués au tunnel Joseph-Samson pour démontrer les capacités de sa technologie.

En même temps, Québec s'apprête à conclure une entente avec la compagnie DimOnOff, spécialisée dans la gestion à distance et le contrôle de l'éclairage par la technologie sans fil, pour qu'elle démontre les possibilités de son innovation technologique. «Dans une ville comme Québec, ajoute le maire avec sérieux, la bureaucratie est un peu compliquée. Des développeurs qui ont leur bureau à Québec se font bouder par leur ville qui pourrait leur servir de showroom pour leur projet. Alors, on va déboguer ça avec André Martin. Donnez son numéro, 641-2714, pour que les entrepreneurs qui ont des idées qui valent la peine puissent l'appeler.»

Le maire, comme les entrepreneurs présents à la conférence de presse, trouve que c'est gênant de dire que leur ville les boude pour utiliser leur technologie, quand les voisins, eux, l'ont fait. Comme le contrat que DimOnOff a décroché à Mississauga pour le remplacement de dizaines de milliers de luminaires dans la ville par des produits DEL contrôlés à distance grâce à un réseau sans fil.

Québec souhaite que la concrétisation de sa vitrine technologie donne la chance à d'autres entrepreneurs de démonter sur le terrain que leurs produits sont opérationnels afin de pouvoir les vendre ailleurs dans le monde. Surtout que les entreprises présentes à la conférence basent une grande partie de leur chiffre d'affaires sur l'exportation de leurs produits et de leur technologie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer