WeSeekYou: pour des entreprises plus séduisantes

L'équipe dirigeante de WeSeekYou est composée de Kevin... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'équipe dirigeante de WeSeekYou est composée de Kevin Granger, Simon Bouchard et Francis Drolet.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Dans un contexte de pénurie d'emplois, ce ne sont pas tant les candidats que les entreprises qui doivent être séduisantes pour attirer de nouveaux talents.

C'est ce qu'ont compris les fondateurs de la jeune entreprise de Québec WeSeekYou (www.weseekyou.com) qui existe depuis près d'un an, mais dont le concept est opérationnel depuis novembre 2012.

Ils ont mis au point une manière de recruter du personnel en se situant dans l'espace entre les chasseurs de têtes et les Workopolis et Joboom aux méthodes traditionnelles. Eux, leur dada, ce sont les réseaux sociaux et la séduction.

Les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook et LinkedIn, parce qu'ils sont comparables au bouche-à-oreille qui a toujours du succès dans la recherche d'emploi; et la séduction, parce que c'est le chemin par lequel l'image de marque de l'entreprise offre son plein potentiel d'attraction.

Littéralement, la traduction de we seek you serait «nous vous cherchons», mais pour Francis Drolet, Simon Bouchard et Kevin Granger, que Le Soleil a rencontrés, l'idée de base est plutôt «Faites-vous voir».

Et ce «faites-vous voir» peut se comparer à un homme ou une femme qui entre dans un bar à la recherche de l'âme soeur. La personne a tout intérêt à être sur son 36 et à développer une approche qui séduira davantage que la concurrence.

«Présenter une offre d'emploi, en mode texte pour les descriptions, ça ne donne pas l'image de marque de l'entreprise, explique Francis Drolet, l'un des fondateurs de l'entreprise. Il faut se démarquer, être attrayant, séduisant pour convaincre ceux qui cherchent un emploi, et ceux qui pourraient avoir envie de changer de lieu de travail, que l'entreprise est vraiment "Wow!" Il faut que la présentation soit dynamique.»

Des exemples

Simon Bouchard et Kevin Granger montrent alors un concept développé pour une entreprise de jeux vidéo.

Demander un programmeur, c'est une chose, mais l'amener sur un site où, en quelques minutes, il sera mis au défi de programmer quelques éléments comme se débarrasser d'un ennemi permet à l'entreprise non seulement de mesurer les capacités du programmeur, mais aussi de le comparer aux autres qui auront relevé le petit défi.

«En arrière-plan, explique Simon Bouchard, il y a un outil qui mesure la vitesse de réaction et la justesse de la programmation. C'est plus pertinent pour l'entreprise de voir ce qui a été fait que de lire dans un CV que le programmeur connaît le langage java, car il doit le démontrer. Et, comme c'est un jeu, le candidat peut partager son score dans les réseaux sociaux. D'autres iront faire un essai et ça finira par faire tache d'huile. De cette manière, l'entreprise démontre ce qu'elle fait, le type d'employés qu'elle cherche.»

L'autre exemple a été fait pour le courtier immobilier Via Capitale à la recherche d'agents immobiliers. Ses caractéristiques, c'est la formation de son personnel.

La page Web pour poser sa candidature mise aussi sur une approche dynamique où le candidat peut voir l'équipe de formation, et même entrer en contact avec un des formateurs par une caméra Web. Bien différent de l'envoi du CV et de la lecture d'un document.

Et les réseaux sociaux, c'est le chemin pour se faire voir à partir des listes de contacts de ceux qu'on appelle les seekers, les relayeurs d'informations en quelque sorte, qui envoient à leurs contacts des infos plus dynamiques qu'un simple avis de poste à pourvoir.

Et les relayeurs qui sont inscrits chez WeSeekYou reçoivent une prime pour avoir ouvert la porte de leurs réseaux personnels ou professionnels.

«La valeur ajoutée, poursuit Francis Drolet, c'est le lien de confiance des membres réseau envers la personne qui envoie l'information.»

Les représentants de WeSeekYou donnent l'exemple de DX Design qui a trouvé l'employé recherché par cette méthode en moins de trois heures et ITL Tech, en six heures.

Pour les entreprises, WeSeekYou offre des forfaits clés en main nommés Coquette, Sexy et Irrésistible à des prix allant de 1900 $ à 3700 $ jusqu'à 12 450 $ pour que l'offre d'emploi soit vue dans un angle bien différent puisque c'est le seul service du genre au Québec ayant une approche non conventionnelle à partir des réseaux sociaux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer