Le Club Mac de Québec disparaît

L'Apple Store de Place Ste-Foy et ses spécialistes... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'Apple Store de Place Ste-Foy et ses spécialistes en dépannage n'ont pas aidé à maintenir en vie le Club Macintosh de Québec, regroupement basé sur l'entraide et le partage des idées.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Une page d'histoire se tourne. Pire, une épopée prend fin avec la disparition du Club Macintosh de Québec (CMQ), qui ferme ses livres à la fin du mois de juin. Fondé en 1985, peu de temps après l'arrivée des Mac 128 et Mac Plus, le club s'évanouit alors même que le nombre d'utilisateurs de produits Apple grandit sans cesse.

Jadis l'un des plus gros clubs d'amateurs d'informatique du Québec, et même à une certaine époque le plus gros club francophone des fanatiques de la Pomme, le CMQ a vu fondre son nombre de membres comme neige au soleil, passant de plus de 2000 au milieu des années 1990 à quelques centaines ces dernières années.

Avec l'arrivée d'Internet et des forums et, dernièrement, l'ouverture de l'Apple Store de Sainte-Foy et ses spécialistes du dépannage, il n'y avait rien pour maintenir en vie un club basé sur l'entraide et le partage des idées, que ce soit lors des rencontres mensuelles de découverte de nouveaux produits, les après-midi de dépannage et le babillard Synapse, avec ses forums et ses conférences virtuelles.

Le dernier président du club, Jean-Pierre Baril, raconte que malgré les compressions draconiennes des trois dernières années, le CMQ n'a plus d'argent, même pour maintenir des services minimaux. «Il n'y a pas de mécène pour nous aider, ni de possibilités d'obtenir des subventions, avoue-t-il. Nous n'avons pas le choix de mettre fin aux activités. Alors que les membres demeuraient dans le groupe plusieurs années, ces derniers temps plusieurs quittaient le groupe dans la première année.»

Il souligne toutefois que la passion des membres du CMQ a laissé des traces en ville par les amitiés et les projets de toutes sortes. ZAP Québec, le réseau de points d'accès gratuits à Internet à Québec, est une initiative de trois ex-présidents du CMQ et de quelques anciens membres habitués à l'esprit d'entraide.

D'ailleurs, la première adresse que j'ai utilisée dans mes chroniques pour Le Soleil, au milieu des années 1990, était celle du CMQ, puisque le nom de domaine lesoleil.com n'existait pas encore.

Sur le site Web du CMQ, on ne donne pas trop de détails, sauf que les formations prévues seront offertes jusqu'à la fin et qu'on vendra mobilier et accessoires dans les derniers jours. Les formations prévues ce mois-ci auront donc lieu, de même que le dernier après-midi de dépannage, le 16 juin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Claviers et souris HP de nouvelle génération

    Techno

    Claviers et souris HP de nouvelle génération

    J'ai utilisé cette semaine un nouveau clavier ultra-mince de la compagnie HP avec le récepteur sans fil de nouvelle génération nommé Link5 qui permet... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer