LM Wind Power prend de l'expansion

Les travaux d'aménagement de fondation viennent de débuter... (Collaboration spéciale, Gilles Gagné)

Agrandir

Les travaux d'aménagement de fondation viennent de débuter à l'usine de fabrication de pales éoliennes LM Wind Power de Gaspé.

Collaboration spéciale, Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) La firme LM Wind Power de Gaspé, le seul manufacturier de pales éoliennes au Québec, a lancé cette semaine, en toute discrétion, des travaux d'expansion d'envergure.

La direction de la compagnie confirme à l'évidence «qu'il y a de la machinerie» sur le terrain de l'usine. Le Soleil a pu constater mercredi que plusieurs équipes d'ouvriers s'affairaient à excaver et à poser des clôtures délimitant le chantier.

«La direction de LM a toujours dit que la croissance de l'usine de Gaspé était une priorité pour l'entreprise. Il est exact de dire que des projets de croissance sont prévus par la direction de LM mais nous ne pouvons dévoiler les détails», précise Alexandre Boulay, directeur de l'usine.

Les dimensions du nouveau bâtiment, la hauteur de l'investissement et le nombre de postes créés demeurent secrets. Alexandre Boulay admet que LM est en processus d'embauche. La firme avait annoncé en août l'embauche de 85 nouveaux travailleurs, pour porter son personnel à 285 personnes.

«Nous avons présentement 300 travailleurs (...) Il y a eu de l'embauche encore lundi. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux employés pour supporter le développement de l'usine», dit-il. L'appel de candidatures d'août avait incité 800 personnes à postuler pour l'un des 85 emplois.

Selon les renseignements obtenus par le Soleil, l'expansion vise à augmenter la capacité de production de pales puisque depuis le 19 septembre, les employés de Gaspé sont occupés à remplir un grand contrat d'exportation pour le turbinier General Electric. Ce contrat occupe tout l'espace et vise à remplacer des pales dans des parcs éoliens américains, au Texas notamment.

LM Wind Power négocie un autre important contrat de fourniture de pales, également à des fins d'exportation. Alexandre Boulay ne confirme pas ces détails mais il précise «qu'il nous reste des éléments à attacher». Il s'agit d'une «question de semaines ou de mois».

Une centaine d'emplois

Il y a une semaine, le député de Gaspé à l'Assemblée nationale, Gaétan Lelièvre, avait dit lors d'un point de presse visant à faire débloquer le transport par rail en Gaspésie, qu'une expansion de LM à Gaspé était une possibilité à court terme. Il parlait de la création d'une centaine d'emplois.

Mercredi, M. Lelièvre a dit ne pas en savoir plus. «J'ai bien remarqué le chantier à l'usine en passant; je vois qu'il y a du travail de fondations».

Au sujet du rail, Alexandre Boulay dit souhaiter que le service soit rétabli jusqu'à Gaspé le plus vite possible. «C'est certain que c'est un élément qui aiderait notre compétitivité. Il diminue le coût de revient pour le client».

Gaétan Lelièvre précise que l'utilisation de camions pour transporter les pales de LM jusqu'au train à New Richmond augmente de près de 800000$ par an les coûts de transport de GE et ses clients.

Le tronçon Matapédia-Gaspé appartient au ministère des Transports du Québec depuis le printemps 2015. Il n'est fonctionnel que sur un peu plus du tiers de sa longueur, de Matapédia à Caplan. L'axe Caplan-Gaspé a été mis en dormance par le Ministère en 2015 parce qu'il nécessite de la réfection. Aucune somme dédiée à l'amélioration de l'infrastructure ferroviaire n'a été annoncée par Québec depuis 2013. La facture de la réfection varie selon les scénarios, mais il s'agit de dizaines de millions$.

Toutes les demandes liées à des augmentations de trafic ferroviaire émanent de clients situés dans la portion dormante du réseau. Elles totalisent plusieurs milliers de wagons par an. De nombreux organismes liés au développement économique gaspésien pressent Québec de débloquer des fonds pour réparer le tronçon. Il y a surtout des ponts à renforcer. 

L'usine LM de Gaspé doit équiper des parcs éoliens américains pendant au moins trois ans. Un premier contrat de transport de pales a été accordé en octobre à la Société du chemin de fer de la Gaspésie, pour acheminer d'ici un an 600 pales vers Matapédia, d'où d'autres transporteurs ferroviaires assureront la livraison aux États-Unis.

Avec une longueur de 42 mètres, ces pales nécessiteront l'usage de 900 wagons. Le premier convoi chargé à New Richmond sera livré en décembre.

General Electric a annoncé le 11 octobre qu'elle acquerra LM Wind Power, une entreprise danoise contrôlée par la fiducie de revenus anglaise Doughty Hanson and Company, lors du premier trimestre de 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer