Pas facile d'être moins dépendant au pétrole aux Îles-de-la-Madeleine

Pour le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, l'archipel... (Collaboration spéciale, Johanne fournier)

Agrandir

Pour le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, l'archipel doit se doter d'une nouvelle stratégie énergétique afin de réduire sa dépendance au pétrole. Les Îles dénombrent 10 400 véhicules et 1200 bateaux pour un total de 12 000 habitants.

Collaboration spéciale, Johanne fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Les Madelinots se chauffent et s'éclairent au mazout à partir de la centrale thermique d'Hydro-Québec. On dénombre, aux Îles-de-la-Madeleine, 10 400 véhicules et 1200 bateaux pour 12 000 habitants. «On est 100% pétrodépendants», confirme le maire, Jonathan Lapierre. Or, dans sa volonté de se sortir de cette dépendance, l'archipel est en voie de devenir la première MRC à se doter d'une stratégie énergétique. Mais avant d'en arriver là, les obstacles sont de taille.

La pression visant à trouver une solution à ses besoins en énergie est d'autant plus grande depuis qu'Hydro-Québec a annoncé la fin de vie utile de sa centrale thermique pour 2035. S'il y a de l'électricité sur l'archipel, c'est grâce à cette centrale. «D'ici ce temps-là, on se dit qu'il ne faut pas attendre en 2035, affirme M. Lapierre. Il faut trouver des alternatives, il faut développer des réflexes avec les autres technologies qui existent, il faut contribuer à améliorer les programmes d'efficacité énergétique qui sont actuellement proposés et financés par la société d'État. Bref, il faut entamer un grand chantier sur le territoire.»

Un projet de parc éolien, composé de trois éoliennes d'une puissance installée de 6 MW, fait partie des actions préconisées. En juillet 2014, Hydro-Québec a exprimé sa volonté d'aller de l'avant dans ce projet qui permettra de coupler l'énergie éolienne au diesel.

Une plante paralyse le projet

Une fois l'appel d'offres lancé pour trouver un promoteur, quelqu'un a porté à l'attention du ministère de l'Environnement la présence, en plein coeur du territoire prévu pour la construction du petit parc éolien, d'une plante protégée: le corème de Conrad. À cause de cela, le Ministère a refusé d'émettre le certificat d'autorisation aux entreprises qui souhaitaient soumissionner. «Tout ça nous a amenés dans de terribles imbroglios qui ont fait que nous avons demandé le report d'un an pour l'appel d'offres», indique l'élu, visiblement irrité par la situation, d'autant plus que, selon lui, les Îles sont infestées par cet arbuste.

Jonathan Lapierre presse le ministre David Heurtel d'autoriser la mise en place d'une mesure compensatoire qui pourrait consister, par exemple, à replanter du corème de Conrad ailleurs. «Pour l'instant, le Ministère se buck, dénonce-t-il. Hydro-Québec peut pas être un gros pollueur d'un côté puis, de l'autre côté, nous faire manquer un projet de plusieurs dizaines de millions de dollars parce qu'il y a une petite plante quelque part! Il y a une incohérence totale et complète de la part du gouvernement!»

Travaux de consultation

Le maire Lapierre rappelle pourtant que le ministère de l'Environnement avait approuvé le schéma d'aménagement pour l'implantation des trois éoliennes prévue entre Pointe aux Loups et Grosse-Île. «C'est l'endroit le moins dommageable sur le territoire des Îles, estime-t-il. C'est loin des maisons, c'est pas dans un milieu fragile, c'est pas près des falaises, c'est pas sur le dessus des buttes...»

Entre-temps, la MRC poursuit les travaux de consultation pour sa stratégie énergétique dont le dépôt est prévu à l'automne. «Aux Îles, ça fait des décennies qu'on se préoccupe des enjeux énergétiques, souligne Jonathan Lapierre. Mais, évidemment, depuis les dernières années, c'est de façon plus accentuée. De par la fragilité de notre territoire, du fait qu'on est 100% pétrodépendants, on peut pas attendre. Il faut prendre le leadership. Il y a une volonté, aux Îles, de se prendre en main au point de vue énergétique. On se dit qu'il revient à nous d'attaquer ce défi-là de front.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer