L'espoir d'une reprise des activités s'amincit pour la mine Scully

La mine Scully au Labrador, mise en veilleuse... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La mine Scully au Labrador, mise en veilleuse en 2014, embauchait quelque 400 travailleurs.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) L'espoir d'une reprise des opérations de la mine Scully au Labrador s'amoindrit. Le seul acheteur en lice pour mettre la main sur les actifs appartenant à Cliffs Natural Resources, toujours sous la protection des tribunaux, se désiste.

«Nous désirons vous aviser que cet acquéreur potentiel a décidé de ne pas procéder avec cette transaction», a fait savoir par lettre l'avocat du contrôleur FTI Consulting Canada. En avril, CBC révélait que l'entreprise américaine ERP Compliant Fuels avait soumis une proposition et songeait même à redémarrer la mine en 2017. 

«Par conséquent, les parties [prenantes], en consultation avec le contrôleur, ont entrepris d'analyser les offres de liquidation et veilleront à négocier des ententes définitives, sujettes à l'approbation de la Cour», poursuit la correspondance. Les équipements et «autres actifs connexes» de la mine devraient donc être liquidés. 

«C'est dommage, on avait là une chance de recréer des emplois à Wabush et à Sept-Îles», a réagi le président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion. «Un simple processus de liquidation, c'est de la vente, alors c'est à peu près certain que ça rapportera rien et au Labrador, et au Québec en termes de retombées économiques.» 

Avant sa mise en veilleuse par Cliffs Natural Resources en mars 2014, la mine située à Wabush produisait quelque 4 millions de tonnes de minerai en plus d'embaucher plus de 400 travailleurs au Labrador. La production prenait la direction de Sept-Îles pour être transformée en partie en boulettes (avant 2013) et expédiée de la Pointe-Noire. 

Optimisme

La ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, Siobhan Coady, n'a pas caché sa déception, mais a indiqué au The Telegram s'être entretenue avec ERP et Cliffs Natural Resources. «Nous espérons voir un progrès et nous les encourageons à poursuivre le dialogue», a-t-elle expliqué.  

Le maire de Wabush, Colin Vardy, a pour sa part assuré sur sa page Facebook personnelle que la société ERP «avait encore un fort intérêt» envers la propriété de Scully. Le maire prévient par ailleurs la population qu'il ne ménagera pas les efforts pour sauver la mine, dont les actifs offrent encore un «brillant avenir» selon lui. 

La mine de fer Scully a été mise en service au début des années 60. Le processus de liquidation légale de Cliffs est prolongé jusqu'en septembre 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer