Éolien: des maires rencontreront Arcand

Rendue publique début avril, la Politique énergétique du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Rendue publique début avril, la Politique énergétique du Québec 2016-2030 ne fixe aucune cible annuelle de production d'énergie éolienne au moment où le secteur connaît des difficultés.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des maires de la Gaspésie inquiets de l'avenir du secteur de l'énergie éolienne espèrent être «rassurés» par le ministre Pierre Arcand lors d'une rencontre mardi à Québec.

Ce tête-à-tête avait été réclamé par les maires gaspésiens dont ceux de Gaspé, de Carleton-sur-Mer, de Matane et de New Richmond dès le dévoilement de la Politique énergétique du Québec 2016-2030. Rendu public début avril, ce document avait fait bondir puisque cette Politique ne fixe en effet aucune cible annuelle de production de ce type d'énergie au moment où le secteur éolien connaît des difficultés.

La chaîne manufacturière développée depuis 2004 a permis de créer 5000 emplois avec l'installation de 4000 mégawatts (MW) d'énergie éolienne. Mais lors du dévoilement de la Politique, en avril, le maire de Gaspé, Daniel Côté, avait dit au Soleil la trouver «très peu rassurante pour l'industrie manufacturière de la Gaspésie et de Matane».

«On comprend qu'il n'y aura aucun nouveau projet énergétique avant que la marge de manoeuvre d'Hydro-Québec [ses surplus] ait baissé de 4 % à 2,5 %. D'après les gens qu'on a consultés, ça veut dire un délai de cinq ans, donc un trou de cinq ans dans les carnets de commandes.»

Daniel Côté et ses collègues de Matane et New Richmond avaient alors demandé une «rencontre urgente avec le ministre Arcand». Rencontre qui se déroulera mardi à 15h30 à Québec.

Appui de l'UMQ

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) appuie ces maires et le vice-président, maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, sera présent à la rencontre mardi. 

«Pour ces villes, ce sont une source de diversification des revenus», a indiqué au Soleil lundi la présidente de l'UMQ, Suzanne Roy. «Ils souhaitent être rassurés sur l'avenir de leurs projets. Il y a eu des inquiétudes et l'objectif est vraiment d'aller éclaircir les choses. Ils veulent vérifier avec le ministre quelle est sa vision.»

Partager

À lire aussi

  • Bernard Sévigny élu président de l'UMQ

    Actualités

    Bernard Sévigny élu président de l'UMQ

    Le maire de Sherbrooke Bernard Sévigny succède à la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, à la présidence de l'Union des municipalités du Québec... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer