Retour au boulot chez Rio Tinto Fer et Titane

Les 228 travailleurs de la mine Tio à... (Photo fournie par Rio Tinto Fer et Titane)

Agrandir

Les 228 travailleurs de la mine Tio à Havre-Saint-Pierre, exploitée par Rio Tinto Fer et Titane, retournent au travail ce dimanche pour 24 semaines, après 6 mois de chômage forcé.

Photo fournie par Rio Tinto Fer et Titane

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) En chômage forcé depuis octobre, les 228 syndiqués de Rio Tinto Fer et Titane de Havre-Saint-Pierre retournent à la mine ce dimanche.

La direction de l'entreprise a annoncé jeudi à ses employés que le retour au travail s'effectuerait comme prévu le 10 avril, après un arrêt des activités de six mois, qui n'est pas étranger à la faiblesse des marchés des ressources naturelles. Un peu comme l'arrivée du printemps, la reprise des opérations sonne la fin d'un hiver ardu en Minganie.

«L'hiver a été assez difficile», admet le président de la section locale 4466 du syndicat des Métallos, Steeve Arseneault, qui peine à se réjouir totalement. «Ce n'est pas le Klondike quand même, c'est juste 24 semaines, on est habitués de travailler à l'année. Déjà ça, c'était un coup dur», nuance-t-il.

C'est que Rio Tinto Fer et Titane prévoit n'opérer que la moitié de l'année en 2016. Un arrêt de huit semaines est déjà à l'agenda pour l'été. «Il faut toujours être optimiste, mais on suit les marchés. Le prix du fer n'est pas vraiment haut et on a une partie de notre production qui en dépend, ça ne nous aide pas», soulève M. Arsenault.

Le maire de la municipalité de quelque 3500 âmes est néanmoins heureux que la société respecte ce qui avait été annoncé à l'automne. «Tout le monde attendait ça avec beaucoup d'anxiété. Que l'entreprise recommence et fonctionne comme prévu, c'est déjà une bonne nouvelle», a souligné Berchmans Boudreau.

«Ça n'a pas été un hiver comme d'habitude, a-t-il ajouté. Il y avait moins de masse monétaire qui circulait alors ç'a été plus difficile. C'est sûr que ça va faire du bien sur l'économie, mais on espère que les prochains mois vont nous confirmer une reprise normale, sur une longue période plutôt que sur 24 semaines par année».

Rio Tinto Fer et Titane cherche à réduire ses coûts pour tenter de passer au travers la faiblesse des marchés. L'an dernier, 70 postes de travailleurs ont été supprimés à Havre-Saint-Pierre, où l'entreprise est le plus important employeur. Depuis 2013, la minière a réussi à retrancher 175 millions $ dans ses dépenses.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer