Les Métallos anticipent un exode de la Côte-Nord

En pleine activité, les installations de Cliffs Natural... (fournie par Cliffs Natural Resources)

Agrandir

En pleine activité, les installations de Cliffs Natural Resources à Pointe-Noire embauchaient quelque 300 syndiqués à Sept-Îles.

fournie par Cliffs Natural Resources

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Les récentes statistiques sur les lourdes pertes démographiques de la Côte-Nord ne sont que la pointe de l'iceberg selon le Syndicat des Métallos, qui s'attend à ce qu'une centaine de familles plie bagage dès la fin des classes.

Juin ne sonnera pas que le début des vacances à Sept-Îles, mais aussi la fin des prestations d'assurance-chômage des anciens travailleurs de Cliffs Natural Resources, qui a mis fin à ses activités en décembre 2014. Le temps presse, selon les Métallos, pour retenir ces quelque 130 syndiqués, qui ont conservé un lien d'emploi avec la minière. 

«Le son de cloche qu'on a sur le terrain, c'est que dès la fin de l'année scolaire, s'il n'y a pas de lueur d'espoir, je ne serais pas surpris que ça approche la centaine de travailleurs qui vont quitter la région», déplore le coordonnateur des Métallos sur la Côte-Nord, Nicolas Lapierre, qui s'inquiète du départ d'une main-d'oeuvre qualifiée. 

«Un coup qu'on va les avoir perdus, ils ne reviendront pas, c'est ça qui est désolant, poursuit-il. Il faut leur donner espoir, les gens attendaient Mine Arnaud, FerroQuébec [projets retardés, annulés]... Elle est belle, notre Côte-Nord, mais s'il n'y a plus d'ouvrage, les gens vont partir, c'est sûr.»

Le syndicat somme Québec, qui s'est porté acquéreur des actifs de Cliffs dans le secteur de Pointe-Noire, de faire connaître rapidement ses orientations quant à un possible redémarrage des activités. Malgré la faiblesse du marché du fer, des travaux de mises à niveau et d'entretien des installations en veilleuse sont à prévoir, rappelle M. Lapierre. 

«Est-ce qu'il y a une hypothèse que les gens soient rappelés? C'est quoi l'échéancier?» interroge le coordonnateur. «Peu importe le signal qu'on [le gouvernement] enverra, ce sera toujours ça. Mais envoyons un message d'espoir à nos gens.» Des 130 syndiqués, environ 80 % seraient toujours au chômage, selon M. Lapierre. 

La semaine dernière, Québec a conclu la transaction de 66,75 millions $ pour l'achat des biens miniers de Cliffs à Sept-Îles. Le gouvernement cherche pour l'heure à créer un partenariat avec les minières intéressées à s'impliquer dans une nouvelle société en commandite, qui sera gérée par la Société du Plan Nord. 

Dans un courriel, le cabinet du ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, affirme avoir «à coeur le développement des régions» et dit prendre «des actions concrètes», comme l'achat de Cliffs, «afin de réduire les effets négatifs de la conjoncture économique mondiale sur nos régions». 

 Perte migratoire de 1339 citoyens

Mercredi, l'Institut de la statistique du Québec révélait que la Côte-Nord affichait une perte migratoire de 1339 citoyens en 2014-2015, «de loin, le déficit le plus lourd de toutes les régions», apprenait-on. Une «hémorragie» non étrangère au cycle baissier du fer, qui pourrait «être pire en 2016», selon les Métallos.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer