Gaspésie: pas d'acheteur pour Fort-Prével

L'auberge et le golf Fort-Prével emploient une trentaine... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

L'auberge et le golf Fort-Prével emploient une trentaine de personnes mais en embauchaient le double il y a quatre ans.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Gaspé) Aucun acheteur n'a déposé d'offre à la SÉPAQ pour l'auberge et golf Fort-Prével, un complexe touristique situé entre Gaspé et Percé. La société d'État se plaint de faire déficit sur déficit et ne compte pas rouvrir Fort-Prével ce printemps. Un scénario «inconcevable» pour le maire de Gaspé, qui enjoint la SÉPAQ à faire preuve d'ouverture pour trouver des solutions.

L'appel de propositions lancé en octobre par la société d'État prenait fin vendredi. «On a eu 14 demandes de documents mais aucune proposition déposée», indique la responsable des communications de la SÉPAQ, Lucie Boulianne.

«On laisse la poussière retomber et on va se remettre au travail», ajoute-t-elle. La SÉPAQ est prête est à «discuter avec le intervenants régionaux et municipaux». Mais une chose est sûre : «On n'a pas l'intention d'opérer en 2016 dans un contexte de déficit», dit Mme Boulianne. Ces 30 dernières années, la SÉPAQ a perdu au total 17 millions $ à Fort-Prével.

Pour le maire de Gaspé, Daniel Côté, «c'est inconcevable que le site n'ouvre pas en 2016. À partir du moment où les gens désertent parce que c'est fermé, tu les perds pour toujours [...].

«Ce n'est pas pour rien que Fort-Prével est en déficit. C'est parce que c'est mal géré. Il y a plein de choix de gestion qu'on peut changer.

«On sent clairement que la volonté de la SÉPAQ est de fermer le site, poursuit M. Côté. Ils ne se mettent pas en mode solution. Ça prendra plus d'ouverture. Juste de nous transmettre les chiffres détaillés des opérations et l'état des infrastructures, ce serait de l'ouverture.»

Il ne s'agit pas de réchapper un golf pour des golfeurs locaux, mais bien «une infrastructure touristique majeure entre deux attraits touristiques majeurs [Gaspé et Percé]», insiste Évangéliste Bourdages, porte-parole du comité de citoyens voué à la sauvegarde de Fort-Prével. Ce comité et les deux municipalités - Fort-Prével est à cheval sur Gaspé et Percé - doivent se rencontrer le 8 février pour plancher sur des solutions.

La SÉPAQ accusée de «négligence»

Fort-Prével a employé 32 personnes en 2015; elles étaient 60 en 2012, avant que la SÉPAQ ne ferme 40 motels pour cause de moisissures, ainsi qu'un pavillon de 12 chambres. 

Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a d'ailleurs accusé la SÉPAQ de «négligence» envers ses actifs. Il reste une douzaine de chalets et six chambres à Fort-Prével, ainsi que le golf, un camping, un restaurant et un casse-croûte.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer