Un nettoyage porte la production du puits Haldimand n° 4 à 43 barils par jour

Le puits Haldimand n° 4 fera l'objet d'un... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

Le puits Haldimand n° 4 fera l'objet d'un test de production de 240 jours au printemps.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Le forage Haldimand n° 4 de Pétrolia, à Gaspé, a produit 43,5 barils par jour en moyenne pendant 8 jours lors d'opérations de nettoyage, avant les Fêtes. C'est ce que vient d'annoncer la firme, qui se prépare à mener un test de production de plus longue durée ce printemps.

Les travaux se sont échelonnés du 18 novembre au 20 décembre. Pétrolia a inséré un tube jusqu'au bout du forage horizontal de 2000 mètres, pour y injecter de l'azote liquide, puis de l'acide. Ces travaux étaient nécessaires parce qu'une partie des boues de forage, à densité élevée, était demeurée dans le puits.

Immédiatement avant le nettoyage du puits, Haldimand n° 4 produisait seulement 13,8 barils par jour, «ce qui confirme l'efficacité de ces opérations», a commenté Pétrolia par communiqué.

Prochaine étape : un test de production de 240 jours pour vérifier quel débit peut être maintenu à long terme au puits et si son exploitation peut être rentable.

Pétrolia a foré Haldimand n° 4 à la fin de 2014, au coût de 7,5 millions $, en partenariat avec Québénergie, une filiale du groupe français SCDM. Le président-directeur général Alexandre Gagnon n'était pas disponible hier pour accorder des entrevues.

À quand un BAPE?

En réaction aux résultats annoncés par Pétrolia, le maire de Gaspé, Daniel Côté, a rappelé sa demande au ministre québécois de l'Environnement, David Heurtel, pour qu'il enclenche un processus du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) avant tout nouveau forage ou mise en exploitation à Haldimand. La municipalité est toujours sans nouvelles de sa requête, formulée en mai.

Les travaux à Haldimand n° 4, situé à 350 mètres de maisons, ne font pas l'unanimité. La présidente du comité Ensemble pour l'avenir durable du grand Gaspé, Lise Chartrand, juge «inacceptable» que Pétrolia maintienne ses tests de production alors que des risques pour la santé des citoyens ont été relevés dans un rapport de l'Institut national de santé publique, préparé pour l'évaluation environnementale stratégique (EES) en cours sur les hydrocarbures. «Ces tests en phase d'exploration sont donc inutiles, selon nous, car ce projet est et demeure inacceptable», déclare Mme Chartrand.

Lors d'une consultation dans le cadre de l'EES en novembre à Gaspé, la grande majorité des citoyens qui ont pris la parole ont exprimé leur inquiétude ou leur opposition au développement des hydrocarbures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer