Prix de l'asphalte: les élus gaspésiens ont jeté l'éponge

Les maires gaspésiens et madelinots voulaient connaître le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les maires gaspésiens et madelinots voulaient connaître le prix payé par le ministère des Transports du Québec pour l'asphalte afin de le comparer à celui obtenu par les municipalités et d'exercer une pression à la baisse

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Les élus gaspésiens critiquent le manque de collaboration de Transports Québec pour justifier l'abandon de leurs démarches visant à diminuer le prix de l'asphalte, qu'ils se plaignent de payer jusqu'à 30 % plus cher qu'ailleurs au Québec. Cet aveu d'impuissance des maires survient alors que le rapport de la commission Charbonneau décrit les pratiques de partage de territoires entre entreprises d'asphaltage.

À l'été 2014, le comité d'élus gaspésiens et madelinots démarré en 2012 a décidé de mettre fin à ses démarches avec le ministère des Transports (MTQ). «C'était des coups d'épée dans l'eau. Rien ne bougeait. Ce qu'ils [les fonctionnaires] proposaient ne répondait pas à nos attentes», indique le préfet de la MRC de Bonaventure, Jean-Guy Poirier.

Les maires voulaient connaître le prix payé par Transports Québec pour l'asphalte afin de le comparer à celui obtenu par les municipalités et d'exercer une pression à la baisse. Ils ont aussi suggéré que le Ministère fournisse le bitume, un composant coûteux de l'asphalte, pour les travaux municipaux. Les fonctionnaires ont écarté les deux options, rapportent les maires interrogés par Le Soleil.

Selon le rapport de la commission Charbonneau, «la carte géographique des centrales d'enrobage au Québec permet de constater que Sintra et DJL ont procédé à un partage de territoires en n'installant pas ou peu d'usines dans des régions occupées par l'entreprise concurrente». En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, Béton provincial et DJL raflent 87 % des contrats, décrit le rapport.

«C'est pas dur à comprendre, y'en a pas d'autre [compagnie]!» lance le maire de Nouvelle, Richard St-Laurent, qui participait au comité d'élus. Quand Nouvelle veut asphalter ses chemins, seul Pavages Beau Bassin, propriété de DJL, présente une soumission, dit-il.

«Il n'y en aura jamais 10 qui feront de l'asphalte dans le même secteur. On n'a pas la masse critique», convient M. St-Laurent. L'asphalte doit aussi être livré dans un rayon de 100 kilomètres pour garder sa qualité, ce qui limite la concurrence extérieure, explique-t-il.

Mais les maires avançaient des solutions «pratico-pratiques», estime le maire de Nouvelle. «La collaboration des fonctionnaires du MTQ était là en théorie, mais pas en pratique. C'était compliqué [...]. Ils trouvaient des excuses pour défendre les compagnies d'asphalte [...]. On devait piler sur des gros orteils...»

Aide provinciale

Les municipalités bénéficient maintenant d'aide provinciale pour entretenir leurs routes, indique M. St-Laurent. Nouvelle a pu couvrir jusqu'à 75 % de ses coûts grâce au programme. «Ça ne règle pas le fond du problème. Je pense encore qu'on paie trop cher», dit-il.

Les élus dénoncent le prix de l'asphalte depuis plus de 20 ans. Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, était directeur général de Gaspé de 2001 à 2010. Dans la moitié de ses projets d'asphaltage, la Ville recevait une seule soumission. «Et quand on en avait deux, ça nous faisait rire : c'était le même surintendant qui venait nous rencontrer.»

M. Lelièvre trouve «déplorable» que Transports Québec refuse de dévoiler ses prix aux maires. Le Ministère doit «prendre en charge les achats d'asphalte et négocier un prix de volume pour les municipalités de la Gaspésie». Pour y arriver, «ça prend une volonté gouvernementale, de reconnaître que les régions ne peuvent pas s'en tirer seules dans le libre marché».

Transports Québec n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer