Exclusif

Saint-Tite-des-Caps: la Station Blü renaîtra

L'homme d'affaires Yanick Guillemette, président et fondateur de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'homme d'affaires Yanick Guillemette, président et fondateur de Guillemette Propriétés, souhaite notamment améliorer la qualité des aménagements actuels (image) de la station de spas Blü, fermée depuis mars.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Station Blü bains nordiques, de Saint-Tite-des-Caps, va renaître de ses cendres. L'homme d'affaires Yanick Guillemette, président et fondateur de Guillemette Propriétés, entend investir 5 millions $ pour relancer l'entreprise, a appris Le Soleil.

Si tout se déroule comme prévu, les portes de la station devraient être de nouveau ouvertes aux visiteurs d'ici le mois de novembre. 

Amoureux de l'endroit, M. Guillemette, qui désire conserver la vocation des lieux, avait déjà profité des bains nordiques plus d'une fois avant d'apprendre la fermeture du site au mois de mars après quatre ans d'activité. L'ancien propriétaire avait été forcé de déclarer faillite. 

«Nous sommes vraiment contents. Ça fait six mois que l'on négociait, commente l'homme d'affaires. Lorsque j'ai été mis au courant que cela avait fermé, j'ai tout de suite entrepris des démarches pour en apprendre un peu plus. Ce qui est spécial, c'est que la transaction nous avait glissé entre les doigts. Au moment de déposer nos soumissions, nous n'avions pas été retenus. Et finalement, nous sommes à 100 % propriétaires depuis aujourd'hui [lundi].»

Même s'il n'est propriétaire que depuis quelques heures, M. Guillemette a une vision bien précise pour le terrain de 35 hectares. Il espère d'ailleurs s'asseoir avec le maire de Saint-Tite-des-Caps, Majella Pichette, au cours des prochaines semaines afin de lui présenter ses idées.

«Mon objectif premier est de mettre un opérateur à la barre de la station Blü, comme SKYSPA, Amerispa, ou Strom», donne pour exemple M. Guillemette. Par la suite, «c'est clair que nous allons débloquer un budget - entre 250 000 $ et 400 000 $ - pour améliorer la qualité des aménagements. Nous allons investir pour ajouter de la végétation et du mobilier un peu plus chaleureux. Nous voulons aller chercher une certaine chaleur et un certain confort que moi-même je n'avais pas ressentis lorsque je suis allé sur place. Pour les spas, je pense que l'offre est complète avec notamment deux bassins froids et un bassin chaud.»

Comme autre projet dans ses cartons, l'entreprise Guillemette Propriétés souhaite développer les terrains en bordure de la rivière Lombrette. Pour le moment, environ 20 % du site est utilisé, affirme le président, qui aimerait bien y construire une quarantaine de microchalets contemporains. Un investissement d'environ 400 000 $. À cela, il faut aussi ajouter entre 500 000 $ et 600 000 $ pour l'aménagement des infra-structures. «Pour notamment l'électricité et les chemins d'accès au chalet», explique le président.

«J'aimerais que le spa devienne complémentaire aux chalets, ajoute-t-il. Mon objectif est de garder 30 % du site à l'état naturel, soit 1,5 million de pieds. C'est certain que nous ne toucherons pas aux terres cultivables. C'est vraiment une intégration dans la nature que nous voulons faire et surtout le faire en la respectant. Nous développons dans un contexte de développement durable. Il faut toujours avoir en tête l'aspect économique, acceptabilité sociale et environnementale. Ils sont tous aussi importants l'un que l'autre.»

S'il obtient le feu vert du maire, du gouvernement et des citoyens, M. Guillemette prévoit mettre sur le marché ses premiers microchalets vers la fin de l'année 2016. «Ils vont être habitables à l'année et ils vont pouvoir accueillir entre quatre et six personnes. Ils vont être offerts soit en propriété ou en location. Les gens propriétaires vont pouvoir louer leur chalet. On va probablement leur offrir un service de gestion pour les locations.»

Les chalets d'une superficie d'environ 850 pieds carrés seront équipés d'une cuisine, d'une salle de bain et de deux chambres à coucher. «On parle d'environ 100 000 $ à 125 000 $ pour un chalet», souligne M. Guillemette.

Annexe possible

Si tout se déroule selon ses plans, l'homme d'affaires aimerait aussi annexer à la Station Blü au cours des prochaines années un autre site de 80 hectares (8,5 millions de pieds carrés) duquel il est aussi propriétaire. «C'est à cinq minutes, à Saint-Joachim. Nous aimerions combiner les deux endroits. On regarde si nous ne pourrions pas intégrer de façon progressive les deux sites. Faire un développement en deux phases. Environ 70 % du deuxième site serait préservé à l'état naturel», assure-t-il.

Fondée en 2007, Guillemette Propriétés est une entreprise de développement de projets immobiliers résidentiels et commerciaux. M. Guillemette pilote un portefeuille d'une valeur de plus de 85 millions $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer