Contrat de 45,8 millions $ pour le chantier naval de Gaspé

En parallèle avec le contrat avec la Garde... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

En parallèle avec le contrat avec la Garde côtière, le chantier naval Forillon compte continuer à construire des navires de pêche comme le senneur Dual Venture, qui a occupé ses employés au cours de la dernière année.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Le chantier naval Forillon de Gaspé obtient son plus gros contrat à vie : construire six navires de recherche et sauvetage pour la Garde côtière canadienne. Pour honorer ce contrat de 45,8 millions $ qui s'échelonnera jusqu'en 2020, le chantier embauchera 20 travailleurs en plus des 50 déjà à l'emploi.

Jusqu'ici, le plus important contrat signé par le chantier naval avait été de 10 millions $, pour construire le traversier de l'Île-Verte, au Bas-Saint-Laurent. Le contrat avec la Garde côtière inclut la possibilité de construire quatre navires supplémentaires en plus des six assurés. 

Ce contrat apporte «de la stabilité» au chantier naval Forillon, indique Jean-David Samuel, directeur des opérations. «Ça ne nous est jamais arrivé de voir à aussi long terme. On est assurés d'avoir du travail [pour cinq ans]. C'est le fun pour nos employés et pour nous.»

«C'est un navire complètement en aluminium, c'est plus délicat à construire, poursuit M. Samuel. Et c'est la première fois qu'on fera des bateaux en série, on a toujours rêvé d'en faire plusieurs pareils.»

Les navires commandés mesureront 20 mètres de long par 6 de large. Conçus pour se redresser automatiquement s'ils chavirent, ils servent à faire des recherches sur l'eau, à répondre aux appels de détresse en mer et à venir en aide aux navires en difficulté. Ces navires embarquent un équipage de quatre à six personnes et peuvent transporter jusqu'à 14 rescapés. Ils remplaceront les navires de type Arun, qui ont servi près de 20 ans en moyenne.

Le chantier naval Forillon est en train de préparer des plans précis à partir d'un modèle conçu par l'entreprise Robert Allan Ltée de Vancouver. La construction commencera en janvier ou février 2016, précise M. Samuel.

Livraison en 2017

La livraison du premier bateau est prévue en 2017, indique la Garde côtière par voie de communiqué. «On va les livrer à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, précise Jean-David Samuel. On s'attend à ce qu'ils travaillent sur la côte est.»

Un autre chantier naval, Hike Metal Products à Wheatley, en Ontario, a aussi signé un contrat avec la Garde côtière pour six navires de recherche et sauvetage, d'une somme de 43,4 millions $, avec une option pour quatre navires de plus. 

Le chantier naval Forillon a l'intention de continuer en parallèle la construction de bateaux de pêche, de traversiers et de remorqueurs, ainsi que la réparation, l'entretien et le remisage de navires. Ses employés travaillent actuellement à construire un navire de pêche au crabe, à la crevette et au poisson de fond pour une compagnie de Terre-Neuve.

Le chantier naval Forillon est la propriété de Robert Côté, de Gaspé. L'entreprise existe depuis plus de 60 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer