Côte-Nord: 700 travailleurs mis à pied

Au total sur la Côte-Nord, l'industrie forestière fournit... (Collaboration spéciale Steeve Paradis)

Agrandir

Au total sur la Côte-Nord, l'industrie forestière fournit 1700 emplois directs et 2700 indirects.

Collaboration spéciale Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Faute d'une entente avec Québec sur le prix du bois, près de 700 travailleurs forestiers de la Côte-Nord ont vu leur emploi prendre abruptement fin vendredi, journée qui marquait la fin de l'ultimatum lancé par Produits forestiers Résolu et Arbec. Mais l'industrie garde tout de même espoir.

Jeudi, les représentants de Résolu et d'Arbec ont pu rencontrer le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, en marge du Sommet économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. «On a eu une bonne discussion, où les vraies affaires se sont dites», a affirmé Karl Blackburn, porte-parole chez Résolu.

Le ministre Lessard a demandé aux compagnies de lui remettre, pour dimanche, un document qui dresse le portrait forestier nord-côtier selon elles et leurs solutions respectives «qui devraient être mises en place pour tenir compte de la valeur réelle du bois sur la Côte-Nord», ajoute M. Blackburn, qui assure que les mesures préconisées par Résolu «respectent en tous points les accords de commerces internationaux».

Karl Blackburn a soutenu que Résolu souhaite sincèrement que Québec et les industriels en arriveront à une solution rapidement, mais que d'ici là, pas question de reprendre les opérations forestières dans les conditions actuelles. Même mélange d'optimiste plus que prudent et de fatalisme du côté des syndiqués.

«Tant qu'il y a des discussions, il y a de l'espoir, mais le fait est que pour l'instant, il y a des travailleurs forestiers qui perdent leur job et des entrepreneurs forestiers qui vont perdre leur entreprise», a clamé le représentant du syndicat Unifor, Martin Dugas. Élus et gens d'affaires font aussi depuis longtemps des démarches auprès du gouvernement pour dénouer l'impasse, mais sans succès jusqu'ici.

Les entrepreneurs forestiers de la région procurent environ 300 emplois. Chez Arbec à Port-Cartier et Résolu à Pointe-aux-Outardes, on compte autour de 200 travailleurs forestiers rattachés à chacune de ces deux scieries. Au total sur la Côte-Nord, l'industrie forestière fournit 1700 emplois directs et 2700 indirects.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer