Des entrepreneurs forestiers crient à l'aide

Les entrepreneurs forestiers ont circulé lentement sur les... (Collaboration spéciale Steeve Paradis)

Agrandir

Les entrepreneurs forestiers ont circulé lentement sur les grandes artères de Baie-Comeau durant quelques heures mardi, question de forcer le premier ministre Philippe Couillard à intervenir personnellement pour dénouer la crise forestière sur la Côte-Nord.

Collaboration spéciale Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Après les élus, au tour des entrepreneurs forestiers de la Côte-Nord de crier à l'aide. Devant la menace de Produits forestiers Résolu et d'Arbec de cesser leurs opérations forestières dans la région vendredi, ils réclament l'intervention immédiate du premier ministre Philippe Couillard avant qu'il ne soit trop tard.

«C'est un cri du coeur des sous-traitants en forêt et de leurs employés. M. Couillard, venez voir ce qu'on fait en forêt, à couper un arbre pas bon, puis un autre pas bon», a lancé Pascal Gauthier, des Entreprises forestières J.J. Tanguay, qui voulait ainsi illustrer le fait que la tordeuse des bourgeons de l'épinette cause des torts sévères à la forêt nord-côtière et que l'aide que Québec offre aux industriels pour récolter ce bois est jugée largement insuffisante.

«On veut sauver nos compagnies», a lancé un autre entrepreneur, qui soutient devoir débourser 45 000 $ de paiements par mois pour payer sa machinerie. «Si les opérations forestières arrêtent six ou huit semaines, je ne serai plus là dans six ou huit semaines», a-t-il ajouté, la voix empreinte d'émotion.

L'acquisition d'équipements forestiers est particulièrement onéreuse. D'après M. Gauthier, sa dernière abatteuse lui a coûté 700 000 $ alors que pour son plus récent transporteur, il a dû débourser près de 600 000 $.

Dans la région, les sous-traitants forestiers font vivre environ 300 employés. Quant aux travailleurs forestiers à l'emploi de Résolu et d'Arbec, ils sont près de 1000 syndiqués à vivre dans l'incertitude. Selon les derniers chiffres, l'industrie forestière procure 1700 emplois directs et 1000 autres indirects dans la région. «Que la Côte-Nord doive se passer de 2700 emplois, imaginez la catastrophe!» a déclaré le représentant du syndicat Unifor, Martin Dugas.

Une première action

Les entrepreneurs ont mené une première action de visibilité mardi matin, une trentaine de camions chargés de bois en longueur perturbant la circulation à Baie-Comeau durant de longues heures, particulièrement lors de leur passage au carrefour giratoire à l'entrée ouest de la ville.

Une fois que les opérations forestières seront stoppées, ce seront par ricochet les employés de la scierie et de l'usine de papier journal de Baie-Comeau qui seraient ensuite touchés, et peut-être plus rapidement que prévu. Vendredi, Résolu affirmait qu'advenant la fin de la coupe forestière le 19 juin, la Scierie des Outardes (SDO) pourrait opérer jusqu'à la mi-septembre.

«Ça, c'est si le bois déjà coupé en forêt est transporté à l'usine et on ne connaît pas les intentions de Résolu là-dessus», a souligné Bernard Plante, du syndicat des employés de SDO. Si ce bois n'est pas transporté, M. Plante estime à seulement une semaine d'opération le bois présentement dans la cour.

Chez Rémabec, propriétaire d'Arbec, on ne peut estimer durant combien de temps la scierie demeurera ouverte, mais «lorsque les inventaires seront terminés, il y aura inévitablement une fermeture complète de la scierie de Port-Cartier», a indiqué le directeur des communications et des relations publiques chez Rémabec, Pierre-Olivier Lussier, qui parle de 150 emplois en forêt et 160 à la scierie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer