Exclusif

Investissement Québec désire acquérir les installations de Cliffs

Le nouveau quai multiusager du Port de Sept-Îles... (Collaboration spéciale Fanny Lévesque)

Agrandir

Le nouveau quai multiusager du Port de Sept-Îles (à l'avant-plan) est voisin des installations de Cliffs Natural Resources sur la Pointe-Noire (à l'arrière-plan).

Collaboration spéciale Fanny Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Investissement Québec tente sa chance pour acquérir les actifs stratégiques de Cliffs Natural Resources sur la Pointe-Noire.

Le Port de Sept-Îles confirme être impliqué dans l'offre déposée par la Société d'État, dans le cadre du processus légal de la vente des actifs du géant minier américain. «On est partenaire avec Investissement Québec dans une proposition pour acquérir toutes les infrastructures de Cliffs à partir d'Arnaud Jonction [jusqu'à Pointe-Noire]», a affirmé le président du conseil d'administration, Carol Soucy.

D'autres parties seraient aussi partenaires d'Investissement Québec dans ce processus, toujours selon M. Soucy. «Pour le reste, c'est confidentiel», a-t-il poursuivi, en marge de l'Assemblée générale annuelle du Port, jeudi. De son côté, le bras économique du gouvernement indique être «en discussion avec plusieurs partenaires afin de rendre accessibles les actifs portuaires et ferroviaires aux entreprises de la région».

Depuis l'arrêt des activités de Cliffs en janvier, le ministre de l'Économie, Jacques Daoust, n'a jamais caché que l'État québécois cherchait à acheter les actifs de la Pointe-Noire, notamment la fameuse portion du chemin de fer Arnaud, située sur les terrains de la minière, qui donne accès au nouveau quai multiusager du Port de Sept-Îles, l'une des pierres angulaires du Plan Nord.

Le Port et la minière n'ont jamais réussi à s'entendre sur l'utilisation de cette voie ferrée menant à son mégaquai, construit aux coûts de 220 millions $. «On travaille conjointement avec Investissement Québec dans une démarche pour s'assurer que les actifs comme on a sur la Pointe-Noire soient utilisés par les différents joueurs et qu'on ne revive pas ce genre de situation», a expliqué pour sa part le pdg, Pierre D. Gagnon.

Le quai doit être livré cet été, mais les futurs utilisateurs, qui ont payé la moitié de la facture, n'y ont toujours pas accès. Malgré son départ, Cliffs conteste toujours la décision de l'Office des transports du Canada, qui le force à rendre publique la portion de rails litigieuse. Le Port dit être persuadé que l'issue du processus légal entamé par Cliffs tombera à point avec la mise en service de son quai cet été.

Actifs sous la protection de la Loi

Après la mine du lac Bloom, Cliffs vient de placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers ses installations de la Pointe-Noire à Sept-Îles. Selon le Port, la minière chercherait à libérer ses actifs de toute charge. «On comprend que c'est probablement pour ces fins-là que les autres actifs ont été mis sous la protection de la loi [...] pour les rendre plus intéressants pour les futurs acquéreurs», indique M. Gagnon.

Les parties intéressées à mettre la main sur les installations de Cliffs Natural Resources à Wabush, à Fermont ou à Sept-Îles devaient faire une offre avant le 19 mai.

=> Actifs de Cliffs sur la Pointe-Noire

  • Vastes terrains 
  • Chemin de fer Arnaud 
  • Usine de bouletage (en veilleuse depuis 2013)
  • Équipements de manutention de minerai
  • Accès portuaires 
  • Bureaux administratifs

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer