Exclusif

Port de Sept-Îles: Cliffs poursuit son combat

Cliffs a annoncé en décembre la fermeture de... (Photo fournie par Cliffs Natural Resources)

Agrandir

Cliffs a annoncé en décembre la fermeture de la mine du lac Bloom. La décision s'est accompagnée de l'arrêt des activités d'expédition de Pointe-Noire à Sept-Îles, où se trouve le chemin de fer Arnaud.

Photo fournie par Cliffs Natural Resources

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Cliffs Natural Resources complique le dénouement de l'impasse entourant l'accès au nouveau quai multiusager de Sept-Îles. Le Soleil a appris que le géant américain interjette appel de la décision de l'Office des transports du Canada, qui le force à rendre accessible la seule portion de voie ferrée qui se rend jusqu'au port.  

Chemin de fer Arnaud, Wabush Iron Co. Limited et Wabush Resources inc., toutes des entités appartenant à la société, ont officiellement déposé la demande de permission d'en appeler à la Cour d'appel fédérale, a confirmé l'Office, qui a «récemment» été signifiée des intentions de la minière. Cliffs disposait d'un délai de 30 jours pour contester les conclusions de l'organisme gouvernemental, ce qu'elle a fait.  

Pourtant, la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, a entériné en janvier les recommandations de l'Office, qu'elle avait elle-même mandaté pour faire la lumière sur la litigieuse affaire, qui compromet l'utilisation de l'imposant quai, future plaque tournante du développement du Nord québécois. Ottawa a d'ailleurs payé le quart de l'infrastructure de 220 millions $. 

L'Office concluait après enquête que la section de chemin de fer que Cliffs refuse de rendre publique relève de juridiction fédérale, tout comme l'est le reste du tronçon Arnaud, désigné dans le jargon, common carrier. Cette modification de réglementation permet donc aux expéditeurs d'avoir des recours en vertu de la Loi sur les transports du Canada.

Le port pas inquiet

Le Port de Sept-Îles, qui n'a jamais été capable de s'entendre avec la minière pour rendre accessible son quai, se dit «inquiet d'aucune façon» des procédures entamées par Cliffs. «Le Port se réserve la possibilité de s'objecter à cette démarche d'appel», a mentionné le président-directeur général, Pierre D. Gagnon, qui n'a pas voulu commenter davantage. 

Cliffs Natural Resources a annoncé en décembre la fermeture de la mine du lac Bloom, près de Fermont. La décision s'est accompagnée de l'arrêt des activités d'expédition de Pointe-Noire à Sept-Îles, où se trouve le fameux chemin de fer Arnaud. 

À la recherche d'un éventuel repreneur, Québec et son bras économique n'excluent d'ailleurs pas la possibilité de se porter acquéreur d'installations stratégiques de la Pointe-Noire, pour éviter qu'un scénario semblable ne se reproduise.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer