Forage pétrolier à Gaspé: vers des tests de production pour Pétrolia et Junex

Le forage d'Haldimand n° 4, commencé le 25... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

Le forage d'Haldimand n° 4, commencé le 25 novembre, a duré 35 jours.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Les travaux d'exploration vont bon train près de Gaspé, où Pétrolia vient de compléter son forage horizontal Haldimand n° 4 et se prépare à des tests d'évaluation. Quant à Junex, elle entamera la semaine prochaine les tests de production à Galt n° 4, où elle a trouvé du pétrole avant les Fêtes.

«Le but d'Haldimand n° 4 était de rencontrer le plus grand nombre de fractures ouvertes. Elles existent et en grand nombre», indique Alexandre Gagnon, président-directeur général de Pétrolia. M. Gagnon ne peut toutefois pas dire si ces fractures laissent suinter du pétrole ou du gaz. «Si on se dirige vers des tests d'évaluation, c'est qu'on est confiants», répond-il.

Après ces tests, Pétrolia prévoit demander un nouveau permis au ministère québécois de l'Énergie afin d'effectuer des tests de production, qui détermineront le débit que peut produire Haldimand n° 4.

D'ici la fin mars, à l'issue de ces tests, Pétrolia devrait savoir si oui ou non le gisement Haldimand peut être exploité de manière rentable. Le secteur pourrait contenir 7,7 millions de barils récupérables, selon des estimations réalisées pour le compte de Pétrolia.

À Haldimand n° 4, la firme a foré verticalement sur 400 mètres avant de dévier à l'horizontale vers les puits Haldimand n° 1 et 2 (au sud-est) sur environ 2 km.

«On est très satisfaits parce qu'on a fait le forage dans le délai [35 jours] et le budget prévu [7,5 M$] et on a atteint nos objectifs techniques», déclare M. Gagnon. Haldimand n° 4 est situé dans le secteur Sandy Beach de Gaspé, à 350 mètres de résidences.

Au puits Galt n° 4 horizontal de Junex, les tests de production sont sur le point de commencer. La pompe est sur place. «On attend des équipes du Texas vers la fin de la semaine pour finir d'installer les équipements», explique Dave Pépin, vice-président chez Junex. «On veut mesurer la production du puits et la pression du réservoir pour savoir combien de barils on est capables de produire.»

Lors d'opérations de pistonnage et de nettoyage du puits, en décembre, une centaine de barils de pétrole ont été extraits de Galt n° 4. Le forage de 2400 mètres est situé en forêt, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Gaspé. Il aura coûté 5 millions $.

Une estimation commandée par Junex établit à 36 millions de barils de pétrole la quantité qui pourrait être récupérée sur la propriété de Galt.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer