Source de nickel détectée près de Baie-Comeau

Le lac Julie... (Capture d'écran)

Agrandir

Le lac Julie

Capture d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) L'entreprise Métaux de base et platine St-Georges est très enthousiaste à la suite des travaux d'échantillonnage menés en 2014 à sa propriété du lac Julie, à une centaine de kilomètres au nord de Baie-Comeau. De fortes teneurs en nickel ont été relevées.

Selon les premières analyses des échantillons prélevés, une teneur de 2,07 % en nickel a été trouvée en surface de la zone. À titre de comparaison, la mine de Voisey Bay, au Labrador, a une teneur de 1,6 % en nickel et se situe en profondeur. Évidemment, ces résultats préliminaires confirment l'intérêt de Frank Dumas, président et chef de la direction de l'entreprise, pour ce site.

«Au début de la découverte, il y avait beaucoup de fumée, mais on ne trouvait pas le feu, illustre-t-il. Là, on vient de trouver une source et on espère en trouver d'autres. C'est encourageant, car on est encore en surface, on n'est pas encore allé en profondeur et ce qu'on a trouvé jusqu'ici, c'est presque une copie conforme du matériel sorti en profondeur de Voisey Bay.»

La campagne d'échantillonnage a également permis de trouver des indices potentiellement intéressants de cuivre (0,31 %) et de cobalt (0,04 %). «On s'attendait à des teneurs un peu plus élevées en ce qui concerne le cobalt, mais nos recherches sont encore préliminaires», a ajouté M. Dumas, qui se trouvait en Louisiane au moment de cette entrevue.

En 2015, St-Georges tentera de préciser le contenu exact du projet Julie et bien des joueurs seraient intéressés à connaître les résultats. «On a du financement de proposé et on a des discussions avec des majors», a lancé le président et chef de la direction. «Tout le monde attend de voir l'importance du dépôt de nickel, mais ça ne devrait pas être trop difficile de trouver du financement.»

En signalant qu'il est «probable» que le prix du nickel grimpe dans les prochains mois, en raison notamment de la demande asiatique, le patron de Métaux de base et platine St-Georges estime qu'il pourrait y avoir une mine au nord de Baie-Comeau à moyen terme. «Si on est raisonnable avec le projet Julie, après avoir fait de bonnes études de faisabilité, on peut parler de production d'ici 2020», a conclu Frank Dumas.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer