Des acheteurs potentiels pour la Résidence du Havre

La Résidence du Havre est en vente pour... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La Résidence du Havre est en vente pour 550 000 $. Avant l'incendie qui l'a ravagée en bonne partie, elle était évaluée à 4,7 millions $.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Drame à L'Isle-Verte

Actualité

Drame à L'Isle-Verte

Incendie à L'Isle-Verte »

Sur le même thème

Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) La Résidence du Havre de L'Isle-Verte, mise en vente jeudi, intéresse déjà des acheteurs.
Une somme de 550 000 $ est demandée pour la partie du complexe d'habitation sauvée des flammes et le terrain.

Cette résidence, qui comptait avant l'incendie du 23 janvier 52 unités d'habitation pour personnes autonomes et semi-autonomes, était évaluée jadis à plus de 4,7 millions $.

«J'ai quatre visiteurs mardi et mercredi. Ce sont des gens de l'extérieur. Je ne connais pas leur intention. Le bâtiment qui reste, celui de la phase 2, n'est pas trop magané. Il y a les gicleurs qui sont partis», a expliqué Maurice Boucher, agent immobilier à la firme GLMC de Rivière-du-Loup. La firme doit recevoir de la municipalité une nouvelle évaluation du bâtiment existant épargné par les flammes grâce à un mur coupe-feu.

Le vendeur et copropriétaire de la Résidence du Havre, Roch Bernier, n'a pas voulu commenter cette mise en vente. «Je ne veux pas faire de commentaires. Je vais laisser passer cette semaine et après je vais mettre les pendules à l'heure après l'enquête. Selon ce qui sera établi, ce pourrait être en janvier. La pancarte à L'Isle-Verte, si elle stresse du monde, ce n'est pas trop de mes problèmes.»

Une bâtisse, dit la publicité de la firme immobilière louperivoise, qui pourrait être transformée en 10 logements résidentiels. La phase 1 de cette habitation avait été mise en chantier en 1997.

Roch Bernier n'a pas été plus loquace au sujet de l'acquisition possible de la résidence des Soeurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles, située sur la rue Saint-Henri à Rivière-du-Loup. «Je ne peux pas répondre si je voudrais faire une offre mais je répondrai en temps et lieu», a-t-il dit. La congrégation doit déménager en juillet 2015 dans sa nouvelle Maison provinciale canadienne construite à côté de l'ancien couvent.

Reprise de l'enquête

L'investigation du coroner Cyrille Delâge sur les causes du drame de L'Isle-Verte reprend demain au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Sept témoins seront entendus lors de ces deux jours, dont les copropriétaires, Roch Bernier et Irène Plante, ainsi que le gardien de nuit Bruno Bélanger. Quatre experts de la Sûreté du Québec défileront aussi devant le commissaire. Jusqu'ici, 52 personnes ont témoigné lors de cette enquête publique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer