Résolu: perte de 120 emplois à Baie-Comeau et à Clermont

Produits forestiers Résolu a annoncé vendredi des arrêts... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Produits forestiers Résolu a annoncé vendredi des arrêts de production dans deux de ses usines au Québec, dont celle à Baie-Comeau.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

Produits forestiers Résolu ferme son usine d'Iroquois Falls, en Ontario et deux machines à papier au Québec, soit une située à son usine de Baie-Comeau sur la Côte-Nord et une autre dans celle de Clermont, dans Charlevoix, ce qui se traduira par la perte de 300 emplois, dont 120 au Québec.

Dans un communiqué émis vendredi matin, la compagnie forestière jette d'abord le blâme sur les conditions de marché mais, en entrevue avec La Presse Canadienne, un porte-parole de la direction a précisé que ces fermetures étaient en grande partie imputables au nouveau régime forestier du Québec.

Selon le directeur principal aux affaires publiques et aux relations gouvernementales, Karl Blackburn, ces fermetures permanentes auraient pu être évitées si le régime forestier avait mieux correspondu aux conditions de marché. Il ajoute que l'augmentation des coûts d'électricité au Québec a également été un facteur dans la décision de cesser les activités à ces deux machines.

Quoi qu'il en soit, aucune possibilité de relance des machines en question ne peut être envisagée dans le contexte actuel et l'entreprise n'entrevoit pas convertir les machines en question pour changer leur production actuelle de papier journal afin de produire un autre type de papier.

Par ailleurs, dans le communiqué émis vendredi matin, le président et chef de la direction de Résolu, Richard Garneau, s'est livré à une charge contre les groupes environnementaux, les accusant d'avoir mené des «attaques sans fondement» et d'avoir mené des «campagnes trompeuses et truffées d'erreurs, qui dénaturent les pratiques d'aménagement forestier de la Société».

À Baie-Comeau, qui compte trois machines à papier, la machine numéro 1 était déjà arrêtée pour une durée indéterminée. Cet arrêt devient permanent. Cependant, la machine numéro 3, qui devait interrompre sa production le 12 décembre, demeurera en service et la machine numéro 4, qui devait poursuivre ses opérations normalement, ne subira aucun effet, de sorte qu'il restera environ 130 emplois dans cette usine.

À Clermont, où l'on compte deux machines, celle qui devait fermer pour trois semaines à compter du 15 décembre demeurera en activité jusqu'au 30 janvier, date de sa mise hors service définitive. L'autre machine poursuivra ses activités et l'usine comptera, elle aussi, environ 130 employés.

Résolu promet d'agir afin de soutenir les employés touchés, de respecter les conventions collectives et de chercher à utiliser la voie des retraites et des réaffectations pour minimiser le nombre d'employés touchés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer