Baie-Comeau: ville fantôme... pendant une heure

L'usine de Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'usine de Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Entre 12h et 13h lundi, Baie-Comeau se donnera volontairement des allures de ville fantôme, alors que tous les commerces de la ville sont invités à fermer leurs portes durant cette période afin de prendre part à la grande mobilisation organisée par le Comité de la crise forestière sur la Côte-Nord.

Avec cette fermeture, la Chambre de commerce de Manicouagan veut montrer ce qui attend les commerces de la région si jamais l'usine de papier de Produits forestiers Résolu, au centre de cette crise, en venait à fermer. «C'est une image forte qu'on veut donner», a expliqué la présidente de l'organisme, Nancy Leblanc.

Le maire Claude Martel insiste pour sa part sur l'importance de cette mobilisation afin d'envoyer un message clair au gouvernement, qui n'a toujours pas statué à savoir si Résolu aura une aide spéciale pour récolter le bois affecté par la tordeuse des bourgeons de l'épinette et, à terme, si l'entreprise paiera moins pour sa matière ligneuse, le noeud du problème. «C'est important que la population et les commerçants soient derrière ce rassemblement», a-t-il lancé.

Ce rassemblement aura lieu dans le stationnement du Centre commercial Laflèche, à côté duquel se retrouvent plusieurs bureaux gouvernementaux. Un service de navette sera instauré un peu partout dans la ville afin de conduire les gens à la manifestation et les ramener par la suite. Les gens qui se rendront sur place recevront le triangle vert, symbole de la lutte pour les travailleurs forestiers nord-côtiers.

Le lendemain de cette manifestation, soit le 2 décembre, le maire Martel et des maires d'autres villes affectées par la crise forestière se rendront à l'Assemblée nationale pour tenter de rencontrer le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard. Le député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, profitera aussi de l'occasion pour poser des questions en chambre au ministre sur ce dossier.

Pierre Richard, président de l'un des syndicats des employés de Résolu, rappelle qu'il est minuit moins une. L'usine fermera indéfiniment une machine à papier dimanche et une autre cessera de tourner le 12 décembre. Il ne restera qu'une machine en activité. Une centaine d'emplois sont en jeu. «Il faut avoir des nouvelles, ça presse, et il va falloir que le gouvernement nous entende», a lancé M. Richard, qui dit avoir l'impression de vivre le supplice de la goutte.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer