Comptoirs postaux franchisés: une privatisation «par la porte d'en arrière»

Le député néo-démocrate de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, ainsi... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

Le député néo-démocrate de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, ainsi que Lucie Roy et Alain Robitaille, du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, ont plaidé pour le maintien des services de Postes Canada cette semaine à Gaspé.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Les employés de Postes Canada craignent que l'ouverture de comptoirs franchisés près de leur bureau de poste signe l'arrêt de mort de leur établissement.

C'est la situation observée à Gaspé, et le même scénario est en marche à Matane et à Rivière-du-Loup. Pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), il s'agit de «privatisations par la porte d'en arrière». Pour Postes Canada, c'est ce qui contribuera à redresser la société d'État. 

Depuis mardi, les résidents de Gaspé doivent récupérer leurs colis à la Papeterie Cartier, à moins de 200 mètres du bureau de poste. Ce comptoir franchisé offre aussi tous les services du comptoir traditionnel. «Si Postes Canada ouvre un comptoir privé, c'est pour nous flusher», estime la représentante locale du STTP, Lucie Roy. «On demande aux gens d'acheter leurs choses au comptoir [traditionnel].»

Fin 2013 à Matane, un comptoir postal franchisé est ouvert dans une pharmacie à environ 1,5 kilomètre du bureau de poste. Par la suite, un poste de commis a été aboli quand l'employé qui l'occupait a été muté. Les heures d'ouverture du bureau ont été réduites d'une heure et demie par jour; il officie maintenant de 9h30 à 17h.

«Ceux qui venaient le matin ou le soir après le travail ne le peuvent plus», rapporte Marjolaine Henley, vice-présidente locale du STTP. «[La baisse d'achalandage] a été suffisante pour couper un poste. On ne peut pas s'imaginer qu'on va fermer notre bureau de poste, mais l'inquiétude est là.»

Le directeur québécois du STTP, Christian Martel, s'attend à l'ouverture d'un comptoir franchisé à Rivière-du-Loup dans les prochaines semaines. «Il y a un poste et demi de vacant [au bureau de poste local], et l'employeur nous a dit : "On ne le comble pas parce qu'un comptoir franchisé va ouvrir."» 

Des rumeurs font aussi état de nouveaux comptoirs à Rimouski, ajoute M. Martel. «C'est une privatisation par la porte d'en arrière, dit-il. Des commerces prennent ça comme à-côté, mais ils ont un gros roulement de personnel, et les clients ne reçoivent pas la même qualité de service.»

Plus tôt cette semaine, le député néo-démocrate de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, et le maire de Gaspé, Daniel Côté, ont dénoncé les éventuelles pertes de retombées salariales pour la Gaspésie. «Le fédéral a déjà coupé plusieurs emplois, c'est assez, a lancé M. Toone. Ça prend des emplois dans notre région.»

Un «complément»

La porte-parole de Postes Canada, Anick Losier, affirme que la société d'État «ouvre des comptoirs franchisés depuis plus de 25 ans» et qu'ils «complémentent» le bureau commercial. Ce modèle est «beaucoup moins coûteux et permet d'offrir de nouvelles heures d'ouverture à nos clients», ajoute-t-elle.

Mme Losier n'était pas en mesure de garantir le maintien des postes et des heures d'ouverture au bureau de poste de Gaspé. «On essaie de garantir une entreprise sans déficit. [...] Nos employés ont la sécurité d'emploi, mais il faut ajuster nos effectifs.» Postes Canada a livré un milliard de lettres de moins ces cinq dernières années, dit-elle, mais la livraison de colis monte en flèche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer