Usine de silicium de FerroQuébec: le projet prend forme

La maquette des installations d'usine de silicium de... (Photo Martin Bélanger)

Agrandir

La maquette des installations d'usine de silicium de FerroQuébec a été dévoilée hier à Port-Cartier en présence des dirigeants de l'entreprise et de la mairesse, Violaine Doyle.

Photo Martin Bélanger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Port-Cartier) Le projet de FerroQuébec d'implanter une usine de silicium à Port-Cartier prend forme. La maquette des futures installations de 382 millions $ a été dévoilée mardi en présence de hauts dirigeants de la société espagnole, qui a du même souffle annoncé qu'elle implantera le siège social de sa filiale québécoise dans la municipalité du 50e parallèle.

C'est tout le «centre décisionnel» de FerroQuébec qui aura pignon sur rue à Port-Cartier, a fait valoir le président du groupe FerroAtlántica, Pedro Larrea. «On ne va pas voir des bureaux à Québec ou à Montréal, toutes les décisions vont venir d'ici», a-t-il ajouté. Une vingtaine de postes seront rattachés à la création du siège social de l'entreprise, qui soutient que c'est dans son «ADN» d'établir des relations «très serrées» avec le milieu. 

La firme AXOR Experts-conseils de Sept-Îles agira d'ailleurs à titre de maître d'oeuvre du projet, dont la construction doit s'amorcer à l'automne 2015. «C'est important pour nous, ils [AXOR] connaissent la réalité des fournisseurs locaux, mais aussi ils sont très compétents pour ce défi technique», a mentionné M. Larrea. La valeur du contrat décroché par l'entreprise septilienne n'a pas été rendue publique. 

Les équipes de FerroQuébec sont déjà à pied d'oeuvre pour faire avancer le projet, qui se réalisera en une seule phase, plutôt que deux, comme annoncé en juin. «Ça veut dire qu'on va démarrer l'usine aussi vite que possible, c'est une bonne nouvelle pour tous, la production va aussi démarrer plus vite», a expliqué le grand patron de la société. L'usine de Port-Cartier, qui sera la plus performante au monde assure l'entreprise, produira 100 000 tonnes de silicium par année.

FerroQuébec complète actuellement son étude d'impact environnemental en vue d'obtenir tous les permis nécessaires d'ici la fin de l'été 2015. La mise en exploitation de l'usine pourrait débuter à la fin 2016. À plein rendement, l'entreprise emploiera quelque 300 travailleurs sur une base régulière.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer