Compressions: les acteurs du milieu rural réclame un temps d'arrêt

Des acteurs du développement rural québécois se sont rendus... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Des acteurs du développement rural québécois se sont rendus en cortège vers l'Assemblée nationale, où ils ont déposé une chandelle et un bouquet contenant les voeux des «ruraux».

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Camille B. Vincent</p>
Camille B. Vincent

est journaliste surnuméraire au Soleil.

Le Soleil

(Québec) Une imposante brochette d'acteurs du développement rural québécois était réunie mercredi matin pour demander au premier ministre un temps d'arrêt dans ses mesures de compressions budgétaires, dénonçant le «démantèlement» d'institutions comme les conférences régionales des élus, les centres locaux de développement et les commissions scolaires.

«Je lance une invitation à Pierre Moreau de venir nous rencontrer», a lancé Marcel Groleau, président de l'Union des producteurs agricoles, en conférence de presse. «Après tout ce qu'on a fait, on mérite cette conversation.»

Il fait ici allusion au travail de Solidarité rurale, dont il est membre fondateur, et qui promeut le développement rural depuis 1991.

C'est que l'organisme vient lui-même tout juste de se faire couper les vivres de 750 000 $, sur un budget total de 1 million $. Le ministre Moreau aurait plaidé que les conseils de l'organisme n'étaient plus requis étant donné qu'il était un «groupe de pression». Déclaration à laquelle M. Groleau a répondu : «Solidarité rurale n'est pas là pour faire de la pression. On est plutôt un groupe de concertation.»

«Musellement»

Marc Nantel, vice-président à la Centrale des syndicats du Québec, a quant à lui dénoncer le «musellement» que créent actuellement auprès des gens en région les mesures d'austérité du gouvernement Couillard. «Le gouvernement ne fait pas que de l'austérité. Il crée un silence. Comme si les gens en région n'avaient pas le droit de vivre au Québec.»

«M. Couillard, ce que vous êtes en train de nous proposer, c'est le programme de la CAQ [Coalition avenir Québec], et la CAQ est arrivée troisième aux élections. On n'a pas voté pour ça!» a également lancé Jean Lacharité, vice-président à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Les intervenants se sont par la suite rendus en cortège vers l'Assemblée nationale, où ils ont déposé une chandelle et un bouquet contenant les voeux des «ruraux».

Une nouvelle plateforme Web (www.touchepasamesregions.ca) vient également d'être lancée pour ceux qui désirent appuyer la démarche de Solidarité rurale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer