L'UMQ joint sa voix à la filière éolienne

Le président de l'Union des municipalités du Québec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) Éric Forest

Photothèque Le Soleil

Partager

Gilles Gagné
Le Soleil

(New Richmond) L'Union des municipalités du Québec joint sa voix à la filière éolienne et à plusieurs meneurs socioéconomiques pour réclamer du gouvernement québécois la publication dans les plus brefs délais de l'appel d'offres de 700 mégawatts d'énergie éolienne attendu depuis des mois par l'industrie.

Le président de l'UMQ, Éric Forest, répond du même souffle à un appel de la mairesse de New Richmond, Nicole Appleby, qui a dressé il y a une semaine le portrait de la situation inquiétante à moyen terme pour les fabricants de composantes de tours éoliennes.

«Si l'appel d'offres n'est pas lancé sous peu, il va y avoir une brisure dans les commandes. On a développé une chaîne d'approvisionnement assez unique en Amérique du Nord. On a mis beaucoup d'efforts là-dedans. On ne veut pas perdre cette industrie. Si on casse la chaîne, on ne sait pas comment ça ira pour la redémarrer. On veut garder nos compétences», aborde M. Forest.

La plupart des fabricants de composantes éoliennes du Québec ont présentement un carnet de commandes bien garni jusqu'en 2015. M. Forest précise qu'il faut compter 36 mois pour que se déroule le processus réglementaire menant à l'émission de certificats d'autorisation permettant aux gagnants de l'appel d'offres et signataires d'un contrat d 'approvisionnement en électricité d'amorcer leur construction.

«En 36 mois, la situation des surplus d'électricité du Québec peut aussi avoir changé», note Éric Forest à ceux qui critiquent l'ajout de production d'électricité au Québec.

Les normes

L'UMQ demande à l'État québécois de maintenir les normes de contenu régional et national qui ont été appliquées lors des appels d'offres antérieurs. Présentement, la filière éolienne fournit du travail à 1200 personnes en Gaspésie et dans la MRC de Matane, le secteur désigné pour le contenu régional, et à 2800 autres travailleurs dans le reste du Québec.

Le ministre responsable de la Gaspésie, Gaétan Lelièvre, a indiqué au cours du dernier mois qu'il souhaitait régler l'appel d'offres avant avril.

L'UMQ regroupe 300 municipalités englobant 80 % de la population québécoise. L'actuelle stratégie énergétique du Québec prévoit l'installation de 4000 mégawatts de production éolienne. Il manque 700 mégawatts.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer