Percé cherche 40 millions $ pour financer ses projets

Percé...

Agrandir

Percé

Partager

Geneviève Gélinas, collaboration spéciale
Le Soleil

(Percé) Des représentants de Percé débarquent à Québec aujourd'hui avec 40 millions $ de projets dans leurs cartons. Leur but : en informer le nouveau gouvernement et lui demander «l'attention spéciale» qu'estime mériter le village du fameux rocher.

«Tout le monde sait que Percé est LA destination touristique de l'Est-du-Québec. Si on fait toute la publicité autour du rocher Percé, il faut soigner le village», affirme le maire Bruno Cloutier.

La municipalité de 3300 habitants (seulement 300 en hiver dans l'arrondissement de Percé) a besoin d'aide de Québec. «Ce ne sont pas les contribuables de Percé qui peuvent se payer [les différents projets] à eux tous seuls», croit le maire.

Les grandes marées de décembre 2010 ont malmené la promenade qui longe le village sur 1,3 kilomètre et fait office de mur de protection. Percé veut la refaire à l'épreuve de l'érosion et l'allonger de 700 mètres, des travaux de 25 à 30 millions $. Le maire demandera d'abord 300 000 $ pour mener des études.

«Les réparations d'après 2010 [au coût de 800 000 $] étaient temporaires. C'est fragile. Et on ne veut pas juste une promenade en roches. Il faut que ce soit esthétique», plaide M. Cloutier.

La route 132 à l'entrée sud du village, qui offre une vue sur le rocher du haut de la côte Surprise, sera refaite au printemps. Percé veut en profiter pour enfouir les fils électriques sur 1,5 kilomètre du côté de la mer. Coût : 5 millions $.

Mont Sainte-Anne

Percé caresse aussi un projet de géoparc pour mettre en valeur le mont Sainte-Anne qui surplombe le village grâce à un centre d'interprétation et à une passerelle au-dessus du vide à mi-montagne, ainsi qu'un stationnement, une nouvelle rue et un terrain de jeu au pied de la montagne. Le projet coûterait 7,7 millions $ et créerait une vingtaine d'emplois.

«On veut montrer que ce n'est pas un projet de coin de table, qu'il y a une mobilisation et que ça va retenir les touristes», affirme le président de la Société de développement économique de Percé, Daniel Leboeuf, qui sera du voyage à Québec avec le maire. Le projet de Percé mérite «une attention spéciale», selon M. Leboeuf, puisqu'il a été identifié comme prioritaire pour développer le récréotourisme en Gaspésie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer