Amiante: fermeture indéterminée de la mine LAC

Alors que la relance de la mine Jeffrey d'Asbestos n'est pas encore confirmée,... (Le Soleil, Ian Bussières)

Agrandir

Le Soleil, Ian Bussières

(Québec) Alors que la relance de la mine Jeffrey d'Asbestos n'est pas encore confirmée, la fermeture samedi de la mine Lac d'amiante du Canada (LAC) de Thetford Mines pour une période indéterminée marque la première fois depuis plus de 130 ans où le Canada ne fait plus partie des pays producteurs d'amiante chrysotile.

La plupart des quelque 350 travailleurs de LAC, qui appartient à la société minière LAB Chrysotile, sont rentrés au travail pour la dernière fois samedi. «Nous travaillons actuellement sur un plan qui pourrait nous permettre de repartir les opérations à long terme. Nous souhaitons trouver une solution d'ici la fin de l'année et on aimerait beaucoup redémarrer en 2012», expliquait samedi Simon Dupéré, président de LAB Chrysotile.

Un éboulement majeur survenu en janvier 2010 dans le secteur où sont situées les réserves de minerai a forcé LAB Chrysotile à agir de la sorte. «Nous n'avons pas encore établi de modèle financier, mais nous envisageons certaines solutions, peut-être creuser sous l'ancienne route 112 ou élargir le puits», poursuit M. Dupéré, qui est également président de l'agen­ce de vente et de mise en marché Chrysotile Canada.

Clientèle inquiète

La clientèle s'inquiète également de la fermeture de la mine. «Nous avons liquidé nos stocks, nous parlons à nos clients et nous essayons de les aider. Le nombre d'appels que nous recevons est assez spectaculaire. Nous n'avons aucun problème au niveau de la deman­de et nous n'en voyons pas non plus. Le problème consiste à aller chercher le minerai», poursuit M. Dupéré.

Ex-président de Chrysotile Canada à la retraite depuis l'été, Jean-Marc Leblond avoue pour sa part avoir été surpris de l'annonce de fermeture subite de la mine LAC. «Je comprends qu'ils ont de la misère à localiser le minerai, mais tout le monde a été surpris que ça ferme sans plus de préavis. Il y a encore d'anciens clients qui me demandent quoi faire. On pensait vraiment que LAC pourrait produire jusqu'à la réouverture de Jeffrey», a-t-il confié au Soleil.

Le président de la mine Jeffrey, Bernard Coulombe, avoue lui aus­si qu'il comptait sur LAB Chrysotile pour continuer à fournir les acheteurs d'amiante canadien en attendant que sa mine redémarre et atteigne sa vitesse de croisière. «On comptait sur eux jusqu'à la fin de 2013, la période où nous estimons pouvoir produire 200 000 tonnes de minerai par année. Mais là, c'est un peu com­me si on remettait les clients entre les mains de nos compétiteurs de Russie, du Brésil et du Kazakhstan!» souligne M. Coulombe.

«Il y a des clients qui sont mécontents, car avec les producteurs de ces pays, ils n'ont pas la même qualité de fibre ni le même service qu'avec les producteurs canadiens. Nous avons des lettres d'intention de nos 25 plus grands clients qui souhaitent continuer d'acheter la fibre canadienne», explique-t-il.

Mine souterraine

Bernard Coulombe avoue qu'il reste environ un million de tonnes de minerai à extraire dans sa mine à ciel ouvert avant l'ouverture de la mine souterraine, dont les travaux sont complétés à 90 %. 

«Il reste la garantie de prêt du gouvernement provincial et les ententes avec nos partenaires financiers que nous souhaitons régler avant les Fêtes. On souhaite repartir le moulin au printemps et traiter le minerai de la mine à ciel ouvert tout en complétant les travaux de la mine souterraine, qui pourrait être opérationnelle au début de l'été», explique-t-il.

Une fois complété le projet de mine souterraine, la mine Jeffrey, qui a cessé ses activités en octobre 2009, disposerait de réserves suffisantes pour produire 200 000 ton­nes de fibre d'amiante par année pendant 25 ans.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer