Le projet d'usine de panneaux solaires à Sainte-Anne-des-Monts bat de l'aile

En octobre 2008, tous les espoirs étaient permis... (Photo collaboration spéciale, Carl Thériault)

Agrandir

En octobre 2008, tous les espoirs étaient permis alors que les ministres Raymond Bachand et Nathalie Normandeau assistaient à l'annonce du projet par le président de Xunlight.

Photo collaboration spéciale, Carl Thériault

 

Carl Thériault, collaboration spéciale
Le Soleil

(Sainte-Anne-des-Monts) Le projet de construction d'une usine de panneaux solaires de 27 millions $ par la compagnie Xunlight devant créer plus de 200 emplois bat de l'aile.

Peu ou pas d'espoir de le sauver, selon des sources dignes de foi, mais un autre son de cloche au ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, qui étudie une contre-offre de Xunligtht à la suite d'une contre-offre bonifiée du gouvernement le 16 juin. « À la condition que certaines modalités confidentielles soient réunies, Xunliht aurait toujours la volonté d'aller de l'avant. Nous analysons la faisabilité de ce projet d'investissement légèrement modifié», a précisé, au Soleil, France Verrette, porte-parole du ministère.

La compagnie américaine Xunlight a invoqué auprès d'une mission québécoise qui s'est rendue le 16 juin au siège social de Toledo, dans l'Ohio, un manque de liquidités et la nécessité d'avoir un partenaire pour implanter son usine en Gaspésie.

Deux sources dignes de foi ont indiqué au Soleil que le projet ne sera réalisera tout simplement pas. Même que lors de l'annonce du projet le 16 octobre 2008 à Sainte-Anne-des-Monts, l'entente entre les partenaires publics n'était pas signée, alors que le dollar canadien plongeait sur les marchés.

Une conférence de presse est prévue normalement le 7 juillet par les élus locaux, qui n'ont pas l'intention de porter l'odieux d'un éventuel échec.

«Nous ne sommes pas pessimistes, mais on veut de notre part expliquer, ce qui s'est passé dans ce dossier. Nous ne sommes pas au courant qu'il y aurait une contre-proposition de la compagnie», dit Majella Emond, préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie.

«Nous allons séparer le bon grain de l'ivraie dans ce dossier», a exprimé Micheline Pelletier, mairesse de Sainte-Anne-des-Monts, qui n'avait pas beaucoup d'espoir que le projet puisse être relancé.

Xunlight n'a pas de problème de liquidités, du moins aux États-Unis. Selon des informations disponibles sur le site Web de la compagnie, Xunlight a engrangé ces derniers mois 40 millions $US d'investisseurs institutionnels (Emerald Technology Ventures, Trident Capital, NGP Energy Technology Partners, et Rabo Ventures) sans compter une somme de 13 mil-lions $US du département américain de l'Énergie et de l'État de l'Ohio pour de la recherche et du développement et 7 millions $US de ce même État pour le développement de produits et des procédés de fabrication.

Le communiqué de l'annonce du projet de Sainte-Anne-des-Monts en octobre 2008 n'est pas sur le site Web de Xunlight.

À l'automne 2008, le ministre Raymond Bachand avait lancé le projet de 27 millions $ dans un contexte réélectoral. Investissement Québec acceptait de verser 6 millions $ dont 4 millions $ sous forme de prêt, et se portait garant de 85 % des pertes nettes d'un prêt de 14 millions $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer