L'été pour respirer

Pour la directrice générale de l'Ordre des conseillers... (Photo 123RF, yupiramos)

Agrandir

Pour la directrice générale de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Manon Poirier, l'été est le moment tout choisi pour un employeur de tester des formules permettant à ses employés de mieux concilier le travail et la vie personnelle.

Photo 123RF, yupiramos

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Stéphane Jean l'avoue. Il y aurait eu une rébellion dans les rangs de Jobillico si l'employeur avait voulu mettre fin au projet d'horaire d'été allégé expérimenté l'an dernier.

«Ça n'aurait pas été bien reçu de la part de nos employés», commente le vice-président du marketing humain au sein de cette entreprise de Québec qui gère un site Web de recrutement.

Du début juin jusqu'à la mi-août, la centaine d'employés de Jobillico ferment les livres à midi pile le vendredi.

Congé payé pour tout le monde à l'exception de quelques braves qui veillent à assurer les «services essentiels». Évidemment, ils pourront reprendre leur après-midi de congé à un autre moment. «Nous ne pouvons nous payer le luxe de tous partir en même temps. Jobillico a 6000 clients à servir.»

En lançant le projet pilote, la direction de l'entreprise savait qu'elle allait faire le bonheur de son personnel composé majoritairement de jeunes.

«L'effet sur le bonheur de nos troupes a été instantané. Nous le savions dès le départ que nous répondions à une demande très forte de la part de nos employés. Ils veulent du temps pour eux. L'inconnu, pour nous, c'était l'impact sur la productivité», expose Stéphane Jean.

Allait-il y avoir des délais dans les réponses à donner aux clients?

Allait-il y avoir des retards dans la livraison des produits?

«Rien de tout ça», répond du tac au tac le vice-président du marketing humain. «La productivité n'en a pas souffert du tout.»

M. Jean a même décelé chez les troupiers de Jobillico une volonté de mettre les bouchées doubles le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi et le vendredi matin pour que le boulot soit fait - et bien fait - afin que ceux qui terminent leur semaine de labeur à midi le vendredi puissent lever les feutres l'esprit en paix.

Comme s'ils étaient tellement heureux d'avoir congé le vendredi après-midi qu'ils ne reculeraient devant rien afin de pouvoir conserver ce «privilège».

Recharger ses batteries

L'horaire allégé durant l'été fait partie des moeurs et coutumes chez NRG CPA, un cabinet comptable de Québec.

L'hiver, l'horaire hebdomadaire est de 40 heures. De 8h à 17h. Cinq jours par semaine.

Entre le 16 juin et le 31 août, la semaine de travail fond à 29,5 heures.

Les employés ont congé le vendredi après-midi.

Les autres jours, ils peuvent commencer leur semaine de travail 30 minutes plus tard et la terminer 30 minutes plus tôt.

«Ça toujours été comme ça ici», signale Nancy Gagné qui préside NRG CPA, une société fondée par son père Robert en 1977.

La saison estivale permet aux quatre salariés de l'entreprise de souffler un brin.

«La nature de notre travail fait en sorte que nous devons rouler à plein régime l'hiver avec la fin de l'année financière de nos clients et la période des impôts. Nous en demandons beaucoup à notre personnel durant ces quelques mois. L'été, c'est moins intense. Nous rechargeons nos batteries!» souligne-t-elle en mentionnant que le ralentissement du rythme du travail fait grand bien au moral de sa petite équipe.

«Je dois vous avouer, par contre, que nous trouvons les vendredis après-midi bien longs lorsque nous reprenons l'horaire régulier!»

Question de volonté et de créativité

Pour la directrice générale de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Manon Poirier, l'été est le moment tout choisi pour un employeur de tester des formules permettant à ses employés de mieux concilier le travail et la vie personnelle.

«Socialement, nous en sommes venus à accepter le fait que le niveau de certains services que nous recevons l'été ne soit pas le même qu'à d'autres périodes dans l'année. Alors, c'est le temps d'innover en matière de gestion de ses ressources humaines. D'évaluer ce que ça pourrait signifier dans le quotidien de l'entreprise l'implantation de mesures accordant plus de flexibilité dans les horaires de travail.»

Adopter un horaire allégé dans une entreprise qui gère un site Web de recrutement ou encore un cabinet comptable, c'est possible.

C'est plus compliqué dans le commerce de détail et dans les entreprises de fabrication.

Manon Poirier le reconnaît d'emblée. «Instaurer un horaire allégé ou une autre mesure de conciliation travail et vie personnelle, c'est une question de volonté et de créativité de la part des employeurs, mais aussi de collaboration entre les travailleurs. Réduire le temps de travail d'un salarié provoque un impact sur la charge de travail des collègues. Ces derniers doivent accepter qu'ils devront en faire un peu plus pour atténuer son absence.»

Horaire estival à l'année...

Dans cette chronique, Le Soleil avait présenté, le 7 novembre dernier, le cas de Synertek, une entreprise manufacturière atypique de Lévis.

Coup de fil à Mélodie Laniel-Dion, la directrice des ressources humaines de cette compagnie spécialisée dans la transformation du métal en feuille.

«Proposez-vous un horaire allégé à vos employés durant la saison estivale?»

«Pas vraiment. Dans les faits, nous appliquons un horaire allégé 12 mois par année. Le vendredi après-midi, c'est congé pour tout le monde! Été. Automne. Hiver. Printemps.»

Synertek a poussé d'un cran l'organisation du travail dans une usine de fabrication en offrant la possibilité à sa soixantaine de salariés de choisir leur horaire de travail (40 heures) parmi l'une des trois formules en vigueur.

L'entreprise propose aussi la semaine de travail de 36 heures ainsi que la semaine de quatre jours à ses employés de 50 ans et plus.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer