Coworking: travailler autrement

Kim Auclair, une blogueuse et entrepreneure spécialisée dans... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Kim Auclair, une blogueuse et entrepreneure spécialisée dans le développement de contenu Web, est propriétaire d'Espace Niviti, un «nid familial» qui offre 12 places de coworking à Beauport.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Inquiètes de voir leurs champions perdre leur sens créatif, des entreprises les poussent carrément en dehors du bureau!

«Va faire du coworking! Sors de ta zone de confort. Ressource-toi et reviens-nous la tête remplie d'idées nouvelles et géniales.»

Par le développement de nouveaux réseaux, par la collaboration avec des spécialistes de différents horizons et par le partage d'idées et de connaissances, l'innovation naîtra. 

Dans les espaces de coworking - aussi appelés espaces de travail collaboratif ou collectif -, vous verrez ces hommes et ces femmes s'abreuvant à une sorte de fontaine de Jouvence qui leur permettra - qui sait - de retrouver le bon vieux filon de la création, de l'originalité et de la nouveauté.

Mais vous verrez surtout des travailleurs autonomes et des gens d'affaires à la tête de toute petite entreprise en démarrage.

Des jeunes - et des moins jeunes - évoluant principalement dans le domaine des nouvelles technologies et du monde du numérique. Se joignent à eux des artistes, des auteurs, des communicateurs, des créateurs, des spécialistes du marketing. Et même des comptables!

Avec son collègue Arnaud Scaillerez, la spécialiste en gestion des ressources humaines, en économie et en sociologie du travail de l'École des sciences de l'administration de l'Université TELUQ, Diane-Gabrielle Tremblay a jeté un oeil sur le phénomène du coworking au Québec et ailleurs sur la planète.

Il s'agit bel et bien d'un phénomène.

La preuve?

C'est aujourd'hui que débute la Semaine québécoise du coworking organisée par le groupe d'espaces de travail partagés Coworking Québec.

Du 3 au 7 avril, il sera possible de tenter tout à fait gratuitement l'aventure des espaces de travail collaboratif à travers la Belle Province. À Québec, Espace Niviti, Le Cowork, AV3, L'exécutif et BNKR se joignent au mouvement.

L'idée est d'en venir à la création d'un réseau qui permettra aux adeptes du coworking de fréquenter, partout au Québec, différents espaces de travail collaboratif selon leurs besoins. Et d'en arriver à partager les meilleures pratiques.

La croissance du travail autonome a propulsé le développement du coworking. D'autant plus qu'il est possible, aujourd'hui, de travailler à partir de n'importe quel endroit grâce à un portable ou un téléphone intelligent. Pourvu, évidemment, qu'il soit possible de se brancher à un réseau informatique sans fil et qu'une machine à café ne se trouve pas bien loin!

Les données consultées par Diane-Gabrielle Tremblay montrent qu'il y aurait 13 800 espaces de travail collaboratif à travers le monde. Une statistique nettement sous-estimée à son avis.

«Ce que l'on sait, par contre, c'est que leur nombre a été multiplié par 32 depuis une décennie et par cinq au cours des dernières années.»

Au Québec, 63 espaces de coworking ont été répertoriés. Ils sont principalement situés dans la région de Montréal. On en compte moins d'une dizaine à Québec. Ils n'ont pas seulement pignon sur rue dans le quartier Saint-Roch - haut lieu des nouvelles technologies dans la Capitale -, mais aussi à Limoilou, à Sainte-Foy et à Beauport.

«Il y a un fort développement dans les banlieues pour répondre aux travailleurs qui en ont assez de perdre du temps dans la circulation», fait remarquer Mme Tremblay.

Briser l'isolement

Fondé sur l'entraide et le partage, le coworking est la réponse à l'isolement vécu par les travailleurs autonomes.

Il dépanne aussi ceux et celles qui éprouvent de la difficulté à travailler à la maison en présence des enfants ou encore les travailleurs qui n'ont pas suffisamment d'espace chez eux pour réunir des collègues.

«Il permet, tout simplement, à des gens évoluant traditionnellement chacun dans leur coin de se rencontrer, de se fréquenter socialement», note Diane-Gabrielle Tremblay.

«Il permet également de faire la démarcation entre le travail et la famille», ajoute Kim Auclair, une blogueuse et entrepreneure spécialisée dans le développement de contenu Web qui est propriétaire d'Espace Niviti, un «nid familial» qui offre 12 places de coworking à Beauport.

«Je compte sur trois locataires réguliers. Il y a beaucoup de va-et-vient. Le défi est de s'assurer d'avoir un roulement constant de travailleurs», explique Kim Auclair.

En effet, rarement un adepte du coworking fréquentera son espace collaboratif préféré cinq jours par semaine. Les forfaits de location de bureaux sont disponibles, en général, à l'heure, à la journée, à la semaine ou au mois.

Se payer des services sans se ruiner

Coworker, c'est aussi une façon de se payer des services sans se ruiner.

En général, un espace de travail collaboratif propose des aires ouvertes, des cubicules, des bureaux fermés et des salles de réunion.

Les milieux de travail sont bien organisés : photocopieuse, imprimante, accès à Internet et... machine à café!

Il s'ajoute, parfois, des aires de repos, des douches, une cuisinette, des stationnements et des salles de jeux.

Et les coûts?

Les formules d'adhésion varient beaucoup d'un espace de travail collectif à un autre selon les services offerts, a pu constater Le Soleil.

Par exemple, chez AV3, dans le quartier Limoilou, l'abonnement journalier est de 20 $ pour un espace dans l'aire ouverte. Toujours pour un espace dans l'aire ouverte, l'abonnement mensuel est de 275 $. Il passe à 575 $ pour un bureau fermé.

BNKR, dans le quartier Saint-Roch, propose, pour sa part, sept jours d'essai gratuit. Un abonnement de trois jours par semaine coûte 200 $ par mois. Pour sept jours par semaine, la facture grimpe à 300 $ par mois. 

Pour connaître les espaces de coworking dans la région de Québec et au Québec : goo.gl/9eWicH




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer