Xavier Godmaire et Alex Fraser (Laserax)

Alex Fraser, vice-président et directeur de la technologie,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Alex Fraser, vice-président et directeur de la technologie, et Xavier Godmaire, président de Laserax

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Chaudière-Appalaches Fierté d'entreprendre
Chaudière-Appalaches Fierté d'entreprendre

Entreprendre. Le mot est souvent associé à la réalité économique de la Chaudière-Appalaches. Dans ce cahier spécial, nous vous présentons une vingtaine de jeunes entrepreneurs de cette région, le parcours de trois patrons qui y sont bien établis et la réflexion de deux autres dirigeants engagés dans l'économie régionale et québécoise. »

(Québec) Le premier a suivi les traces de l'autre à l'Université Laval.

Ils ont ensuite travaillé ensemble au sein de la même petite entreprise pendant quelques années.

«Nous avons été témoins du fonctionnement d'une start-up», raconte Alex Fraser.

Puis, un jour, cette dernière a connu des ratés.

Elle ne pouvait plus payer ses travailleurs.

«Démarrons notre entreprise», se disent alors les deux jeunes ingénieurs.

«Et pourquoi pas? Nous n'avons rien à perdre.»

Ils contactent aussitôt une connaissance d'Alex qui lui avait déjà signalé les difficultés pour l'industrie des produits d'hygiène sanitaire d'offrir des couches confortables aux bébés et aux adultes.

Peut-être que la technologie de découpage au laser de la matière plastique pourrait-elle voler à son secours...

Alex et Xavier obtiennent un rendez-vous avec une multinationale qui deviendra leur premier client.

«En quelques heures, autour d'une bière, nous avons trouvé le nom Laserax, nous avons incorporé l'entreprise et nous avons dessiné le premier logo!» se rappelle Xavier.

Les deux jeunes hommes, qui ont toujours eu faim d'indépendance et d'autonomie, venaient alors de se lancer en affaires. 

 La fiche 

Xavier Godmaire (30 ans, président) et Alex Fraser (32 ans, vice-président et directeur de la technologie)

Xavier possède un baccalauréat en génie physique et une maîtrise en physique de l'Université Laval. Ajoutez un doctorat en physique au parcours universitaire d'Alex.

Ils ont fondé Laserax à Québec en 2010. L'entreprise compte aujourd'hui une dizaine d'employés.

L'entreprise 

Équipementier dans l'industrie du laser, Laserax fournit des outils aux entreprises manufacturières, principalement aux alumineries, leur permettant d'accroître leur productivité. Son produit permet de découper et de souder les matériaux et aussi d'en assurer la traçabilité grâce à une technologie de marquage au laser mise au point en collaboration avec le Centre d'optique, photonique et laser de l'Université Laval.  

Votre plus importante réalisation à ce jour?

«Accueillir dans nos rangs des collaborateurs aguerris qui ont choisi de quitter un boulot plus rémunérateur ailleurs pour venir travailler chez Laserax parce qu'ils croient en nous.» 

La reconnaissance la plus satisfaisante obtenue?

«Recevoir des demandes de grandes sociétés industrielles qui veulent travailler avec nous parce qu'elles ont entendu parler de Laserax. Ce n'est vraiment pas évident pour une start-up d'obtenir cette reconnaissance de la part de Bombardier, d'Alcoa ou d'Alcan», affirme Xavier.

Où vous voyez-vous dans cinq ans?

«Sur notre élan de commercialisation à l'échelle internationale.»

L'échec, ça vous fait peur?

«Nous n'avons jamais considéré que Laserax ne puisse pas fonctionner.»

Votre modèle?

«Charles Mony, l'un des fondateurs de Créaform, une entreprise de Lévis spécialisée dans les technologies de mesure en 3D. Il a su développer un produit original et l'amener aux quatre coins du globe. Charles est une inspiration pour nous. Nous l'avons recruté pour siéger à notre comité de conseil.»

Vos plus grands plaisirs dans la vie à l'exception du travail?

Le canot sur glace, la chasse à l'orignal et le judo pour Alex. Les voyages, la lecture, le sport, la découverte en général et les fins de semaine avec sa conjointe et ses deux enfants pour Xavier. «La famille, c'est sacré.»

Le meilleur conseil reçu?

«Croire en ses idées et ne jamais se soucier du risque d'un échec», signale Alex.

Le meilleur conseil à donner à un jeune entrepreneur?

«Le succès n'est jamais instantané.»

Faire de l'argent, pourquoi?

«Pour bâtir de nouvelles entreprises.»

Suivez toute la semaine dans la section Affaires de notre application la série «Nos leaders de demain». Et découvrez notre cahier spécial à conserver dans notre édition papier de samedi. Et la section spéciale de notre site Web.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer