Catherine Fafard et Julie St-Onge-Drouin (Ketto Design)

Julie St-Onge-Drouin, présidente et directrice artistique, et Catherine... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Julie St-Onge-Drouin, présidente et directrice artistique, et Catherine Fafard, vice-présidente de Ketto Design

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nos leaders de demain
Nos leaders de demain

Ils ont fondé leur entreprise. Ils sont créateurs d'emplois et ils participent à la richesse collective. Découvrez ces leaders de demain, qui sont à la tête de 20 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. »

(Québec) «Nous faisons de la vaisselle avec des chats dessus. Veux-tu me prêter des milliers de dollars, Monsieur le banquier?»

Catherine Fafard et Julie St-Onge-Drouin l'avouent : leur projet d'entreprise suscitait de l'incrédulité de la part de tous les messieurs banquiers. Une chance, le défunt Programme de soutien aux travailleurs autonomes leur a permis de peaufiner leur projet. Puis, il y a eu le coup de pouce du Fonds d'emprunt de Québec.

C'est par l'entremise d'une amie de Julie que les deux femmes se sont rencontrées. Tout de suite, il y a eu un déclic.

Étudiante à Montréal, Julie dessinait des illustrations sur la vaisselle. 

En s'installant à Québec, elle s'associe à Catherine pour fonder Ketto Design. «Nous avions des idées, de l'imagination et surtout la capacité de mettre les choses en branle. Nous sommes deux méga-bosseuses. Il n'y a rien qui peut nous arrêter», mentionne Julie.

En bref, on pourrait dire que Julie dessine et que Catherine compte. «Les idées farfelues viennent des deux têtes», prend soin de préciser Julie. «Et souvent de celle qui tient les chiffres!»

Deux à trois fois par année, les deux femmes vont s'isoler en forêt pendant quelques jours. Loin de tout.

«Nous faisons alors un tour de jardin complet. Nous écrivons des pages et des pages de projets et de choses à faire», explique Catherine.

De retour à Québec, elles partent chacune de leur côté. Julie s'enferme dans sa «bulle de création». Catherine fait rouler Ketto. Il peut se passer deux, trois ou quatre mois sans qu'elles se voient.

Julie raconte qu'elle a mis beaucoup de temps à admettre qu'elle était en affaires.

«Les jeux de pouvoir et la recherche à tout prix du profit, ce n'est pas ma tasse de thé. Par contre, plus les années passent, plus je rencontre des entrepreneurs exceptionnels. Ils démentent tous les préjugés que j'entretiens à l'égard du monde des affaires. D'autres, toutefois, se chargent de les rappeler à ma mémoire.» 

La fiche

Julie St-Onge-Drouin (40 ans, présidente et directrice artistique) et Catherine Fafard (40 ans, vice-présidente)

Julie possède un diplôme d'études collégiales en graphisme du Cégep de Sainte-Foy et a fait des études universitaires en arts visuels à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université Laval. Catherine a un baccalauréat en sciences politiques de l'Université Laval.

Elles ont fondé Ketto Design à Québec en 1998. L'entreprise compte aujourd'hui six employés.

L'entreprise

Ketto Design - ketto signifie «deux» en hongrois - crée des articles (sacs, boîtes à lunch, cartes de souhaits, accessoires scolaires, etc.) sur lesquels sont appliquées les illustrations réalisées par Julie. Ketto vend ses articles à sa boutique de Québec, dans les Bureau en gros, Archambault et Renaud Bray et dans les magasins de cadeaux. Cet été, ses produits seront disponibles dans une douzaine de pays en Europe.

Questions et réponses

Votre plus importante réalisation à ce jour?

«Que l'on réussisse à s'entendre aussi bien après toutes ces années», note Catherine. «Les gens ont de la difficulté à le croire, mais nous ne nous sommes jamais chicanées», ajoute Julie.

La reconnaissance la plus satisfaisante obtenue?

«Nos employés qui restent avec nous et la clientèle qui nous suit toujours.»

Où vous voyez-vous dans cinq ans?

«Ketto sera aux États-Unis, au Japon, en Amérique du Sud», affirme Catherine. «Nous voulons développer des projets créatifs à partir de l'univers Ketto et de ses personnages comme des dessins animés, par exemple.»

L'échec, ça vous fait peur?

«N'ayant ni l'une ni l'autre une formation en entrepreneuriat, nous estimons que notre plus grande école, c'est l'ensemble des erreurs que nous avons faites et que nous avons évité de reproduire», répond Catherine.

Votre modèle?

«Robert Lepage. La combinaison parfaite du créateur et de l'entrepreneur.»

Vos plus grands plaisirs dans la vie à l'exception du travail?

«Ensemble, nous aimons fréquenter les restaurants, découvrir les nouveaux chefs.» Aussi, la nature et les sports pour Catherine et la danse africaine pour Julie.

 Le meilleur conseil reçu?

«N'attends rien, mais ne renonce jamais.»

Le meilleur conseil à donner à un jeune entrepreneur?

«Bâtir son entreprise, ne nous racontons pas d'histoire, c'est difficile. C'est compliqué. Si tu es le moindrement frileux et pas convaincu à 100 % que ton projet va marcher, passe ton tour.»

Faire de l'argent, pourquoi?

«Pour être libres et avoir l'opportunité de gagner notre vie à notre manière. Et pour que nos projets puissent continuer de se réaliser.»

Suivez toute la semaine dans la section Affaires de notre application la série «Nos leaders de demain». Et découvrez notre cahier spécial à conserver dans notre édition papier de samedi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer