David Poulin (Nova Film)

David Poulin,  coprésident de Nova Film... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

David Poulin,  coprésident de Nova Film

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nos leaders de demain
Nos leaders de demain

Ils ont fondé leur entreprise. Ils sont créateurs d'emplois et ils participent à la richesse collective. Découvrez ces leaders de demain, qui sont à la tête de 20 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. »

(Québec) Inscrits au Profil entrepreneurial à l'Université Laval, David Poulin et François Lallier avaient fait un tabac avec leur plan d'affaires qui allait éventuellement mener à la création de Nova Film.

«"Le plus beau projet sur papier", nous avaient félicités des professeurs qui doutaient sérieusement, par contre, de sa faisabilité», se souvient David Poulin.

«Ça ne marchera pas votre affaire, nous soulignait-on. C'est trop beau pour être vrai. S'il était réaliste, votre projet, des entreprises comme Nova Film, ça existerait déjà.»

Il n'en fallait pas plus pour fouetter l'orgueil de David et Philippe.

«Nous n'allions pas nous laisser abattre par un tel jugement.»

Faut dire que les deux jeunes vidéastes n'ont pas froid aux yeux.

Deux maniaques des sports extrêmes. David arrive d'Hawaii où il a fait du surf. François, lui, se trouve en Inde pour s'adonner au surf des neiges dans la chaîne de l'Himalaya.

«Les sports extrêmes, c'est un peu notre marque de commerce. Ici, tout le monde en fait. Nous payons un abonnement au Mont-Sainte-Anne, à Stoneham et au Massif de Charlevoix à tous nos employés. S'il est tombé une bonne bordée de neige durant la nuit, vous pouvez être assurés qu'il n'y aura pas beaucoup de monde au bureau le lendemain!»

Voilà ce qui explique la présence d'une rampe de skateboard au beau milieu de la place chez Nova Film.

Au début de l'aventure, David et François ont fait des vidéos gratuitement pour des clients. «Nous voulions montrer ce que nous pouvions faire.» Puis, les agences de publicité ont commencé à aller cogner à la porte.

«Chaque jour, nous démontrons la justesse de notre modèle d'affaires et la possibilité de faire de la production publicitaire de haute qualité à Québec.»

La fiche

David Poulin (31 ans, coprésident)

Il possède un baccalauréat multidisciplinaire (cinéma, administration et entrepreneuriat) de l'Université Laval.

Il a cofondé Nova Film à Québec en 2007 avec un autre jeune de 31 ans, François Lallier. L'entreprise compte 12 employés.

L'entreprise

Nova Film est une boîte de réalisations publicitaires. Elle collabore avec les grandes agences québécoises (Cossette, lg2, Brad, Sid Lee, entre autres) à la production publicitaire et de contenu de marque. Nova Film a notamment réalisé des publicités pour la SAAQ, Artic Gardens (vous savez, les mensonges bien légitimes de parents pour forcer leur marmaille à manger des légumes), Krispy Kernels, le Réseau de transport de la Capitale et le Musée de la civilisation.

Questions et réponses

Ta plus importante réalisation à ce jour?

«L'obtention d'un Lion au Festival international de la créativité qui se tient annuellement à Cannes pour une pub de Krispy Kernels. C'est l'équivalent d'un Oscar. Des gens attendent toute une vie pour un Lion.»

La reconnaissance la plus satisfaisante obtenue?

«Celle du monde des affaires. L'an dernier, nous avons remporté le Concours québécois en entrepreneuriat et nous avons été finalistes aux Mercuriades. En 2016, nous sommes finalistes aux Fidéides de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec.»

Où te vois-tu dans cinq ans?

«À l'international. Nous sommes déjà en pourparlers avec des agences de plusieurs pays. Chose certaine, nous garderons notre siège social à Québec. Et nous continuerons d'être une petite équipe. Jamais plus que 20 employés.»

L'échec, ça te fait peur?

«Je n'envisage jamais cette possibilité. J'aime prendre des risques. Des risques bien calculés, évidemment.»

Ton modèle?

«Mon associé, François Lallier. Il m'a appris tout ce que je connais.»

Tes plus grands plaisirs dans la vie à l'exception du travail?

«Partager mes passions, les sports extrêmes et les voyages, avec ma famille et mes amis. À sept mois, ma fille fait déjà du skateboard

Le meilleur conseil reçu?

«M'entourer des bonnes personnes. Tu ne peux pas être bon dans tout, c'est impossible.»

Le meilleur conseil à donner à un jeune entrepreneur?

«Aie du plaisir dans ce que tu fais. Ça peut sembler un peu cliché, mais c'est tellement vrai.»

Faire de l'argent, pourquoi?

«Pour se donner les moyens de réaliser ses passions.»

Suivez toute la semaine dans la section Affaires de notre application la série «Nos leaders de demain». Et découvrez notre cahier spécial à conserver dans notre édition papier de samedi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer