Chaudière-Appalaches: fierté d'entreprendre

Entreprendre. Le mot est souvent associé à la réalité économique de la... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Dossiers

Actualité

Dossiers

soleil affaires dossiers »

<p>Ian Bussières</p>
Ian Bussières

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Entreprendre. Le mot est souvent associé à la réalité économique de la Chaudière-Appalaches. Dans ce cahier spécial, nous vous présentons une vingtaine de jeunes entrepreneurs de cette région, le parcours de trois patrons qui y sont bien établis et la réflexion de deux autres dirigeants engagés dans l'économie régionale et québécoise.

Même si la région de la Chaudière-Appalaches demeure l'une des plus dynamiques au Québec, la présente année en est une d'ajustement pour ce berceau de l'entrepreneuriat qui, à l'image de la province dans son ensemble, doit s'ajuster au vieillissement de la population active.

«Il y a 6800 emplois de moins en Chaudière-Appalaches pour les six premiers mois de 2016 par rapport aux six premiers mois de 2015 et cette diminution n'est pas tant due à des fermetures qu'à une baisse de la population active. Ces gens ne perdent pas leur emploi, ils se retirent du marché du travail par des retraites, des déménagements», explique Louis Gagnon, économiste principal chez Québec International.

Entreprendre. Le mot est souvent associé à la réalité... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Entreprendre. Le mot est souvent associé à la réalité... (Infographie Le Soleil) - image 2.1

Agrandir

Infographie Le Soleil

La rareté de la main-d'oeuvre fait toutefois que les quelques mauvaises nouvelles comme la fermeture de l'usine de poulies Baldor de Sainte-Claire de Bellechasse ou la restructuration chez Pro-Fab n'ont pas fait gonfler le taux de chômage outre mesure. 

«Ces gens n'ont pas nécessairement eu de difficulté à se replacer ailleurs», indique M. Gagnon, soulignant que le taux de chômage, qui était de 5,2% en 2015 en Chaudière-Appalaches, avait grimpé à 6,3 % après six mois en 2016, mais est revenu à 5,2 % en août.

Au ralenti

Le fait que la relance du marché américain ne soit pas à la hauteur des attentes et que la croissance en Europe ne soit que de l'ordre de 1 % jumelé à une hausse de la compétitivité de pays comme la Chine et le Mexique vient aussi freiner la croissance des entreprises de la région. Cette période d'ajustement pourrait se poursuivre en 2017 en raison de l'incertitude de l'économie américaine.

«Les carnets de commandes semblent reprendre, mais les entreprises doivent sans cesse innover pour compétitionner les produits mexicains et chinois avec une valeur ajoutée. Et pour cela, il faut plus de productivité et plus de machinerie, ce qui requiert aussi une main-d'oeuvre qualifiée», explique M. Gagnon.

D'ici 2020, plus de 100 projets en cours ou annoncés devraient générer des investissements de plus de 900 millions $ dans la région. Selon Emploi-Québec, 39000 emplois seront à pourvoir en Chaudière-Appalaches entre 2015 et 2019, ce qui en fait la sixième région en importance au Québec à ce chapitre.

Parmi les bonnes nouvelles annoncées, le contrat obtenu par Prévost Car avec l'armée canadienne, la modernisation de l'usine du fabricant de lits d'hôpital Umano Medical de L'Islet qui créera 120 emplois, le développement commercial à proximité des ponts à Lévis et les investissements de 7,2 millions $ à Thetford Mines par l'entreprise Pyrobiom Énergies pour la production de biocombustibles.

Diversité

«La force de Chaudière-Appalaches demeure sa diversité industrielle et dans le secteur des services. On y cherche autant des travailleurs ayant une formation secondaire que collégiale ou universitaire», précise Louis Gagnon, indiquant que les entreprises de la région ont d'ailleurs mis beaucoup d'énergie en formation au cours des dernières années.

«Plusieurs s'associent avec des institutions d'enseignement. On sent une synergie avec la division de l'Université du Québec à Rimouski située à Lévis et avec l'École d'entrepreneurship de Beauce», poursuit-il.

L'un des principaux enjeux de la région à court terme pourrait être le transfert d'entreprises. «En 2012, on disait que ce serait un enjeu dans les 5 à 10 années à venir parce que Chaudière-Appalaches est l'un des endroits où la moyenne d'âge des entrepreneurs est la plus élevée», indique M. Gagnon. Il ajoute que cette situation pourrait être un frein à la croissance de certaines entreprises car des gens d'affaires qui sont près de se retirer hésitent parfois à investir car c'est une partie de leur «bas de laine» qu'ils mettent ainsi en jeu.

«Certains développent alors une aversion au risque, investissent moins et attendent l'acheteur. De plus, à certains endroits, la relève est rare et à d'autres, c'est l'accès au financement qui est le plus difficile. Il y a aussi des entrepreneurs qui manquent de sensibilité à passer le flambeau», conclut l'économiste de Québec International.

Notre méthode

«Le sang de l'entrepreneuriat coule dans mes veines», affirme Maxime Roy, 34 ans, coactionnaire et vice-président de Roy et Benot (K-Trail), à Montmagny. Il répondait aux questions du Soleil en vue du cahier spécial que vous tenez entre vos mains ou que vous consultez sur nos plateformes numériques. La phrase de M. Roy résume bien l'esprit général qui anime ces entrepreneurs que nous qualifions «d'inspirés» et rencontrés pour ce projet.

Pour l'aider à choisir ces entrepreneurs, Le Soleil a demandé la collaboration des organismes de développement économique de chacune des neuf MRC de la Chaudière-Appalaches et de la Ville de Lévis. Nous cherchions des personnes ayant 40 ans ou moins, qui ont fondé ou repris une entreprise, des créateurs d'emplois et de richesse. Ces choix ont ensuite été validés par Développement PME Chaudière-Appalaches.

Ces jeunes entrepreneurs semblent très représentatifs de ceux de leur génération et de leur région.

Diversité et audace

Ne cherchez pas ici ces grands noms traditionnellement associés à l'économie régionale. La contribution des Lacroix, Gendreau, Roy, Pomerleau, Poulin, Vachon et plusieurs autres est reconnue par tous puisque ce sont des bâtisseurs, tout comme l'est la famille Tanguay, un leader dans le secteur commercial très engagé dans plusieurs domaines, dont le sport et la philanthropie. Le Soleil salue la précieuse contribution de ces leaders dans la vie économique, mais voulait cette fois présenter de nouveaux visages et faire connaître leur histoire.

Vous lirez aussi les commentaires de quelques entrepreneurs que nous qualifions «d'inspirants» et provenant de trois pôles de la région qui s'étend de Montmagny à Thetford Mines en passant par la Beauce et Lévis, soit Marc Dutil (Groupe Canam), Benoît Faucher (Boulangerie St-Méthode) et Daniel Laprise (Maisons Laprise).

Nous avons de plus demandé à deux personnalités de nous donner leur vision de l'entrepreneuriat : le nouveau président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, et le propriétaire des six journaux du Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon.

À la lecture de ce supplément, vous conviendrez, comme nous, que la fierté d'entreprendre fait partie de l'ADN des citoyens de la grande région de la Chaudière-Appalaches.

Nos sources

Pour nous aider à dénicher nos entrepreneurs inspirés et inspirants, Le Soleil a fait appel aux organismes de développement économique suivants :

  • Centre local de développement (CLD) L'Islet
  • Centre local de développement (CLD) de Lotbinière
  • Centre local de développement (CLD) Robert-Cliche
  • Comité local de développement (CLD) de la MRC de Montmagny
  • Conseil économique de Beauce
  • Développement économique Bellechasse
  • Développement économique Lévis (Ville de Lévis)
  • Développement économique Nouvelle-Beauce
  • Service de développement économique de la MRC des Etchemins
  • Société de développement économique de la région de Thetford
  • Développement PME (DPME) Chaudière-Appalaches

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer