Hydro-Québec veut hausser ses tarifs de 1,1%

Hydro-Québec propose aussi de faire passer de 33... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Hydro-Québec propose aussi de faire passer de 33 à 36 kW/h la première tranche de consommation électrique résidentielle, celle-ci étant à moindre coût.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Hydro-Québec demande à la Régie de l'énergie l'approbation d'une hausse tarifaire de 1,1 % à compter d'avril 2018 pour l'ensemble de ses clients résidentiels et la majorité des clients d'affaires.

Pour Dany Lemieux, économiste de l'énergie et de l'environnement, la demande déposée mardi respecte les engagements du président de la société d'État, Éric Martel, de maintenir les augmentations de tarifs sous l'indice de l'inflation.

De plus, fait remarquer M. Lemieux, Hydro-Québec propose de faire passer de 33 à 36 kWh la première tranche de consommation électrique résidentielle, celle-ci étant à moindre coût. Cela devrait profiter aux consommateurs résidentiels en diminuant un peu la facture.

«Lorsque nous comparons les tarifs entre le Québec et l'Ontario, nous pouvons nous consoler. Nos voisins ont connu des hausses de 70 % au cours des 10 dernières années alors qu'elles ont été de 13 % au Québec», expose M. Lemieux. 

Cette hausse vertigineuse pourrait en Ontario être stoppée, car les partis en élections ont fait des promesses électorales visant à réduire les tarifs de 25 %. Hydro-Québec explique sa demande déposée mardi par l'impact financier de la mise en service de différents équipements de transport à haute tension (0,9 %) ; la hausse de certains coûts de distribution, notamment des montants affectés à la maîtrise de la végétation (0,3 %) ; et l'augmentation des coûts d'achat d'électricité (1,7 %).

Décision rendue à l'hiver

M. Lemieux souligne qu'il s'agit d'une demande à être débattue lors des audiences publiques de la Régie de l'énergie l'automne prochain. La décision finale sera rendue vers la fin de février ou au début de mars.

Entre-temps, les groupes de consommateurs et les organismes touchés par cette demande de hausse de tarif analyseront les centaines de pages de justification déposées par Hydro-Québec. «Il n'est pas rare que la Régie de l'énergie diminue les demandes d'Hydro-Québec à la suite des audiences à cause des preuves qui sont soumises aux commissaires», continue M. Lemieux.

Par voie de communiqué, Hydro-Québec ajoute que les températures plus douces des deux derniers hivers et la croissance de la demande d'électricité découlant notamment d'une stratégie d'augmentation des ventes axée sur la conversion à l'électricité d'équipements de la clientèle d'affaires et sur l'implantation de centres de données au Québec ont limité à 1,1 % la hausse demandée.

L'impact mensuel de la modification tarifaire de 1,1 % représenterait 0,47 $ pour un logement, 1,48 $ pour une petite maison, 2,21 $ pour une maison moyenne et 2,95 $ pour une grande maison.  Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer