Walmart abandonne Visa dans ses 16 magasins du Manitoba

Walmart avait prévenu en juin qu'il cesserait d'accepter... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Walmart avait prévenu en juin qu'il cesserait d'accepter les cartes de crédit Visa dans ses quelque 400 magasins canadiens.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen
La Presse Canadienne
Toronto

Walmart Canada a relancé jeudi sa lutte contre les frais imposés aux marchands par Visa en annonçant qu'il n'accepterait plus ses cartes de crédit dans ses magasins manitobains dès le mois prochain.

Le grand détaillant américain a précisé que le changement serait en vigueur dans ses 16 magasins de la province à compter du 24 octobre. Les consommateurs pourront toujours régler leurs achats avec les cartes de débit et les cartes de crédit MasterCard et American Express.

Walmart avait prévenu en juin qu'il cesserait d'accepter les cartes de crédit Visa dans ses quelque 400 magasins canadiens, faisant valoir qu'il allongeait injustement plus de 100 millions $ chaque année en frais de cartes de crédit.

Trois magasins de Thunder Bay, en Ontario, ont été les premiers à cesser d'accepter les cartes Visa, le 18 juillet. Selon le porte-parole de Walmart Alex Roberton, l'entreprise a décidé de poursuivre son plan progressif visant à délaisser Visa après avoir observé l'impact de sa décision à Thunder Bay.

«Il n'y a pas eu de surprises. La réaction des consommateurs a été meilleure que prévu», a-t-il affirmé, en faisant remarquer que la fin des cartes Visa dans les magasins du Manitoba obligeait Walmart à offrir de la formation au personnel caissier et à reprogrammer les équipements de paiement.

Selon M. Roberton, le détaillant a choisi de s'en prendre à Visa parce que ses frais aux marchands sont plus élevés que ceux de ses concurrents. Il réfute en outre l'idée que la décision vise plutôt à promouvoir l'utilisation de sa propre carte de crédit comarquée avec MasterCard.

«Nous agissons de la sorte parce que les frais sont trop élevés», a-t-il dit. «Visa est la société dont nous nous occupons en ce moment.»

Questionné à savoir si Walmart avait l'intention d'interdire d'autres cartes de crédit dans ses magasins, M. Roberton a répondu qu'il n'allait pas spéculer sur ce que l'entreprise pourrait faire à l'avenir.

Visa, la plus grande société de cartes de crédit au pays, a refusé d'accorder une entrevue pour commenter la situation, mais a indiqué dans une déclaration que la décision de Walmart était «décevante».

«Avec notre expérience à Thunder Bay, nous savons que les consommateurs veulent avoir l'option d'utiliser la solution de paiement qu'ils désirent lorsqu'ils magasinent - incluant dans les magasins de Walmart», a écrit la porte-parole Carla Hindman dans un courriel.

Visa a précédemment indiqué avoir offert à Walmart un des plus faibles taux offerts à tous les marchands au pays, mais affirme que le détaillant en voulait plus. Si elle avait plié, affirme Visa, les frais de Walmart auraient été plus faibles que ceux imposés aux marchés locaux d'alimentation, aux pharmacies, aux dépanneurs, aux organismes de charité et aux écoles.

Selon la lettre d'information de l'industrie des finances de consommation Nilson Report, Visa représentait 56 % des transactions sur cartes de crédit à travers le monde en 2015, contre 26 % pour MasterCard.

Les entreprises de cartes de crédit imposent généralement aux marchands des frais d'entre 1,0 % et 2,5 % du montant des transactions traitées. Ces frais peuvent largement dépendre du genre de carte de crédit que les consommateurs utilisent. Les cartes avec des programmes de primes ou de points entraînent généralement les frais les plus importants.

Selon le Conseil canadien du commerce de détail, qui représente plusieurs détaillants, dont Walmart, Visa et MasterCard ont réduit leurs frais aux marchands à une moyenne de 1,5 %.

Malgré tout, cela n'est pas assez faible par rapport à ce que ces mêmes entreprises demandent aux détaillants dans d'autres pays.

«Nous jugeons que les frais de cartes de crédit sont nettement plus élevés au Canada par rapport à la plupart des autres pays du monde», a affirmé le porte-parole du Conseil, Karl Littler. «Soyons clairs, 1,5 % n'est pas du tout assez faible.»

Selon M. Littler, les sociétés de cartes de crédit imposent des frais aux marchands de 0,28 %en France, de 0,3 % au Royaume-Uni et de 0,99 % en Israël. Aux États-Unis, les taux sont comparables à ceux du Canada.

Le Conseil canadien du commerce de détail a précisé qu'il continuait à demander au gouvernement fédéral d'intervenir pour exiger que les frais soient moins élevés pour tous les marchands.

Le gouvernement fédéral a dit qu'il continuait de s'intéresser à la question.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer