La fièvre du crabe de Pâques

À Québec, la poissonnerie du Marché du Vieux-Port... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

À Québec, la poissonnerie du Marché du Vieux-Port a annoncé vendredi matin que le crabe était arrivé. «Le monde est là depuis 6h. Oui, on va en manquer, mais il y aura des arrivages samedi et dimanche», indique Myriam Desbois, dont le père pêcheur envoie tout son crabe au Marché.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné
Le Soleil

(Carleton) Le crabe des neiges remplacera-t-il un jour le chocolat à Pâques? Au Québec, si on considère la fièvre pour s'assurer de manger de ce crustacé durant le congé amorcé hier, il est permis de penser à une éventuelle substitution des produits du cacao.

Officiellement, la pêche a débuté il y a trois jours dans deux des zones où les crabiers québécois évoluent. Mais une alternance de jours froids ou venteux a nettement compliqué la tâche des pêcheurs et, par extension, celles des transformateurs et poissonniers pour satisfaire les consommateurs, de telle sorte que seulement 2 des 41 crabiers de la zone 17 sont sortis en mer mercredi, et que le nombre augmente graduellement depuis.

«Y aura-t-il du crabe à Pâques?» Cette question, teintée d'une pointe d'inquiétude, a été posée des dizaines de milliers de fois cette semaine, tant à Québec qu'en Gaspésie, sur la Côte-Nord au Bas-Saint-Laurent ou ailleurs. Pâques arrive très tôt en 2016, ce qui a augmenté le risque de voir les pêcheurs prendre la mer seulement après le congé.

«Il faisait - 13 [degrés], sans compter le vent, à Rimouski ce matin», précisait jeudi l'acheteur et transformateur de crabe Bill Sheehan, copropriétaire de l'usine E. Gagnon et Fils, de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, près de Percé. À cette température, en ajoutant le facteur éolien, le crabe subit un choc thermique et il se brise, souvent en perdant ses pattes.

«Ça affecte sa valeur», note M. Sheehan. Commence-t-on la pêche trop tôt? «Si la pêche avait été ouverte la semaine passée, il aurait fait beau et doux», dit-il avec justesse.

Arrivage à Québec

À Québec, la poissonnerie du Marché du Vieux-Port a annoncé vendredi matin que le crabe était arrivé. En Gaspésie, l'annonce a fait des envieux, parce que le crabe est difficile à trouver.

Myriam Desbois, fille du pêcheur gaspésien Bertrand Desbois, a indiqué que son père, qui pêche au large de Matane, envoie tout son crabe au Marché du Vieux-Port. «Nous avons un livreur. Les pêcheurs ont fini à minuit. Le camion est arrivé à 6h [au Marché du Vieux-Port]. Il en reste, mais on va en manquer.»

Et c'est la folie à la poissonnerie? «Le monde est là depuis 6h. Oui, on va en manquer, mais il y aura des arrivages samedi et dimanche.»

Le prix est légèrement plus cher qu'en début de saison 2015. «Il est 6,95 $ la livre vivant et 13,75 $ cuit. C'est 50 ¢ de plus la livre que l'an passé», dit Mme Desbois.

L'équilibre entre l'offre et la demande se rétablira graduellement à compter de dimanche, puisqu'un autre secteur, la zone 12b, couvrant une partie du côté nord de la Gaspésie vis-à-vis l'île d'Anticosti, incluant une partie des côtes de l'île, ouvrira dimanche. La zone 16 ouvrira le 1er avril. Pour la grande zone 12, la plus abondante, il faudra attendre au moins à la mi-avril.

En attendant, certains poissonniers gaspésiens, comme Maurice Chicoine, de la Coquille, à Caplan, prennent des précautions.

«Je n'ai pas pu en avoir jusqu'à maintenant [vendredi]. J'en attends pour samedi. J'en ai de la Nouvelle-Écosse, 1000 livres, au cas où le crabe d'ici retarde encore. On le vend 7,49 $ la livre vivant, et 11,99 $ cuit. C'est dommage que le crabe n'entre pas plus. On va perdre tous les touristes qui viennent à Pâques et ce n'est pas avec les envois par autobus qu'on va se reprendre. Le service d'Orléans Express est déplorable. Les terminus sont fermés le soir dans les grandes villes, ce qui empêche la livraison le jour même», dit-il.

Un peu plus rare, un peu plus cher

Après la frénésie du début de saison, susceptible de faire grimper les prix, les consommateurs devront quand même s'attendre à payer un peu plus qu'en 2015 pour le crabe des neiges, mais à cause du contexte mondial, selon Bill Sheehan, de l'usine E. Gagnon et Fils.

«Les deux marchés importants sont les États-Unis et le Japon. Ils sont en compétition, même s'ils n'achètent pas toujours les mêmes produits. Les Japonais achètent le crabe plus gros, de meilleure qualité. Ils en consomment moins, au total. Le prix sera plus haut parce qu'il n'y a pas d'inventaires sur les marchés. En février, le prix [à la livre de la section de cinq à huit onces] a atteint un record, mais, présentement, il n'y a plus de prix parce qu'il n'y a pas de produit. Les canaux de distribution sont vides», signale M. Sheehan.

La rareté ne sera pas comblée par les quotas de 2016. «Il y a une baisse de quota de 40 % en Alaska, de 15,8 % dans la zone 12 [du sud du golfe Saint-Laurent]. Il y a une augmentation de 25 % dans la zone 17 [fleuve et estuaire] et une baisse [de 15 %] à Anticosti (zone 12b). On commence avec un prix de base de 2,75 $ la livre au pêcheur, le prix moyen de 2015, mais on sait que ce sera plus élevé. Les négociations sont en cours sur la Côte-Nord», dit-il.

La faiblesse du dollar canadien joue en faveur des pêcheurs et des transformateurs, mais c'est une moins bonne nouvelle pour les consommateurs d'ici. «Le taux était de 1,46 $ [dollar canadien pour un dollar américain] récemment, mais c'est revenu à 1,30 $. Maintenant, c'est 1,33 $. Nous avons fini à 1,24 $ en 2015. Ça augure bien», dit M. Sheehan.

En 2015, les débarquements de crabe des neiges ont totalisé près de 85 millions $ au Québec. Transformé, ce volume double en valeur. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer