Simons fait face à de nouveaux concurrents ailleurs au pays

Peter Simons pose devant la nouvelle succursale qui... (La Presse Canadienne, Nathan Denette)

Agrandir

Peter Simons pose devant la nouvelle succursale qui ouvrira au Square One Shopping Centre de Mississauga, à l'ouest de Toronto. Le nouveau Simons amorcera ses activités quelques semaines après l'arrivée au Canada du détaillant américain Saks Fifth Avenue avec deux magasins à Toronto.

La Presse Canadienne, Nathan Denette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lauren La Rose
La Presse Canadienne
Mississauga

Alors que Simons poursuit son expansion avec un premier magasin en Ontario, le détaillant québécois fait face à la concurrence de nouveaux venus sur le marché canadien.

Après le lancement de son magasin à Vancouver l'automne dernier, l'entreprise doit ouvrir une succursale de 110 000 pieds carrés, le 17 mars, au Square One Shopping Centre de Mississauga, à l'ouest de Toronto.

En plus de vendre du prêt-à-porter pour hommes et pour femmes sur deux étages distincts, le magasin de Square One comptera aussi un café et une terrasse pendant la période estivale.

Le nouveau Simons amorcera ses activités quelques semaines après l'arrivée au Canada du détaillant de luxe américain Saks Fifth Avenue avec deux magasins à Toronto. Nordstrom, établi à Seattle, doit aussi accentuer sa présence au nord de la frontière, avec le déploiement de trois nouveaux magasins à Toronto cette année et en 2017.

Selon Sandy Silva, directrice de mode et beauté au NPD Group, la notoriété d'une marque pèse lourd dans la balance lors du lancement de nouveaux magasins. Mais un élan durable nécessite une présence bien établie, ajoute-t-elle.

«Dans le cas de Simons, on pourrait faire valoir que la notoriété de la marque n'est peut-être pas aussi solide sur la côte Ouest. Mais puisque l'entreprise possède ce savoir-faire et cette expérience du marché canadien et en saisit les nuances, je dirais qu'il s'agit aussi d'un avantage», a affirmé Mme Silva.

«C'est un peu comme une partie d'échecs. Ils ont chacun leurs avantages», a-t-elle ajouté.

Simons compte sur un large éventail allant de produits à prix modérés jusqu'à des offres distinctes de produits plus sophistiqués de designers canadiens et internationaux.

Présence canadienne

Le chef de la direction du détaillant, Peter Simons, a affirmé lors d'un entretien que l'entreprise s'était aussi efforcée d'avoir une présence canadienne dans ses magasins, allant des arts décoratifs agrémentant les espaces aux produits sur les étagères, tels que la nouvelle ligne de décoration intérieure avec Samantha Pynn.

Tout de même, M. Simons a reconnu que le détaillant avait encore «beaucoup de travail à faire pour expliquer son histoire», admettant qu'il demeurait inconnu aux yeux de plusieurs au pays, malgré la croissance pancanadienne et la longévité de l'entreprise.

«J'ai dit aux acheteurs la semaine dernière que 150 ans, cinq générations de notre famille avaient travaillé au Québec pour bâtir notre réputation. Nous allons passer pas mal de temps à travailler là-dessus à Toronto et Vancouver, et prendre un certain temps à expliquer pourquoi nous sommes importants et pourquoi cela vaut la peine de nous rendre visite», a détaillé le patron de la chaîne.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer