Reitmans supprime 1 poste sur 10 à son siège social

À court terme, Reitmans ne prévoit pas fermer... (Archives La Presse)

Agrandir

À court terme, Reitmans ne prévoit pas fermer des boutiques.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Après avoir annoncé la fermeture de sa bannière Smart Set en 2014, Reitmans supprime 10 % de l'effectif de son siège social montréalais, soit 77 postes, afin de réduire ses coûts.

Ces licenciements sont effectifs immédiatement, a précisé jeudi le détaillant de vêtements, qui estime que cette décision lui permettra d'économiser annuellement environ 6 millions $.

Reitmans (TSX:RET.A) devra verser des indemnités estimées à 2 millions $ aux employés touchés, une charge qui figurera dans les résultats du quatrième trimestre se terminant le 30 janvier.

«Le secteur est concurrentiel et change rapidement, a expliqué son chef de l'exploitation et président, Walther Lamothe. Nous sommes en transition depuis deux ans. Les demandes de nos clients ont changé et nous tentons d'y répondre.»

En plus de la concurrence dans le secteur de la vente au détail de vêtements, Reitmans a dit se retrouver sous pression en raison de la faiblesse du dollar canadien, qui a plongé cette semaine sous la barre des 70 cents US.

La société qui exploite également les bannières Penningtons, Addition Elle, RW & CO. et Thyme Maternité compte utiliser les économies réalisées pour investir, notamment du côté du commerce en ligne, de plus en plus populaire auprès des consommateurs.

«C'est une bête qu'il faut nourrir, a expliqué M. Lamothe. C'est une façon d'investir dans notre stratégie de croissance.»

Pas de fermetures de boutiques

À court terme, Reitmans ne prévoit pas supprimer d'autres emplois, fermer des boutiques ou d'autres bannières, a expliqué son chef de l'exploitation et président, prenant soin d'ajouter que la transition de la société n'était pas terminée.

Pour la période de cinq semaines terminée le 2 janvier, les ventes de Reitmans ont fléchi de 2,5 %, ce qui est attribuable à une réduction de 65 magasins dans le réseau de l'entreprise.

Les ventes comparables ont toutefois progressé de 4,8 %, les recettes des magasins ayant grimpé de 2,3 %. Celles du commerce électronique ont bondi de 40 %.

Reitmans avait décidé en novembre 2014 de fermer ses 107 magasins de la bannière Smart Set, créée en 1970, un processus qui devrait être complété d'ici la fin de l'année en cours. Il ne reste qu'une trentaine de boutiques actuellement ouvertes.

L'entreprise, qui a vu le jour à Montréal en 1926, emploie plus de 10 000 personnes dans plus de 700 magasins au Canada sous ses différentes bannières.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer