Hausses de tarifs en 2016: pas de répit pour les finances

La hausse du prix du panier d'épicerie coûtera... (123RF/ Woody Pipatchaisiri)

Agrandir

La hausse du prix du panier d'épicerie coûtera cher aux consommateurs. L'université de Guelph estime que les dépenses alimentaires devraient augmenter de 345 $  en 2016.

123RF/ Woody Pipatchaisiri

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le portefeuille des consommateurs québécois n'aura pas de répit en 2016. Dès demain, plusieurs hausses de tarifs sont au menu. Et d'autres sont à prévoir au cours des 12 prochains mois. Voici quelques bonnes et mauvaises nouvelles qui vous attendent pour la prochaine année.

Taxes

• Le compte de taxes municipales des citoyens et des commerçants de Québec augmentera en moyenne de 1,9 % en 2016. Les contribuables du secteur Vanier et Lac-Saint-Charles seront les plus touchés avec une hausse moyenne de 5,4 % et 3,3 %. Ce sont les citoyens de Val-Bélair qui connaîtront la plus petite hausse, soit de 1,1 %.

À L'Ancienne-Lorette, le compte de taxes augmentera en moyenne de 1,9 %. Pour une résidence de 288 980 $, une famille devra débourser 57,45 $ de plus que l'an dernier.

Quant à Saint-Augustin-de-Desmaures, après avoir subi une hausse de 25 % en 2015, les résidents verront de nouveau leur compte des taxes augmenté, mais cette fois-ci de 4,9 %. Pour une maison de 359 528 $, cela signifie qu'une famille devra débourser 3967 $, un bond de 186 $ par rapport à l'an dernier.

• Dans le budget familial, il faudra aussi envisager une possible augmentation des taxes scolaires cet été. Pour son budget 2015-2016, la commission scolaire (CS) de la Capitale avait annoncé une hausse moyenne de 7 %. Pour une résidence de 282 000 $, cela signifie une augmentation de 38 $. La CS des Premières-Seigneuries et la CS des Navigateurs avaient quant à elles annoncé une hausse moyenne de 2 % et 8 %. À la CS des Découvreurs, on avait annoncé une baisse de la taxe scolaire.

• Même si le gouvernement Couillard souhaite l'abolir, la taxe santé est toujours présente. Le montant de cette taxe se situe entre 200 $ et 1000 $ par contribuable. Il varie en fonction du revenu.

Véhicule

• Le moteur de votre véhicule a une cylindrée de 4,0 litres ou plus? Si oui, malheureusement, vous devrez payer des droits d'immatriculation additionnels dès le 1er janvier. Ces derniers varieront entre 35,50 $ (4,0 litres) et 376,00 $(7,0 litres). En 2015, le prix était de 32,50 $ pour une cylindrée de 4,0 litres.

• Pour le permis de conduire, les consommateurs auront un petit répit en 2016 alors que son tarif sera à la baisse de 9,22 $, passant de 91,46 $ à 82,24 $. Quant au coût d'immatriculation pour un véhicule de promenade de

3000 kg ou moins, il diminuera aussi de 60,76 $, passant de 278,58 $ à 217,82 $.

• Dans son budget dévoilé au mois de décembre, le Réseau de transport de la Capitale prévoit des modifications à sa grille tarifaire. Ces dernières seront dévoilées au printemps et seront effectives le 1er juillet 2016. En 2015, le coût du billet général est passé de 2,85 $ à 2,90 $ et le coût du laissez-passer mensuel général a bondi de 81,25 $ à 84 $.

Électricité

• Les tarifs résidentiels d'Hydro-Québec pourraient augmenter de 1,7 % dès le 1er avril. Précisons qu'Hydro-Québec attend toujours la réponse de la Régie de l'énergie pour hausser ses tarifs, ce qui signifie que le pourcentage peut encore changer. Si la Régie de l'énergie donne son feu vert, la hausse de 1,7 % signifie une augmentation de 1,27 $ par mois pour un logement, de 3,07 $ par mois pour une maison moyenne et de 3,76 $ par mois pour une grande maison. Cet été, la société d'État avait demandé initialement une hausse de 1,9 % à la Régie. Toutefois, Hydro-Québec avait révisé à la baisse sa demande.

Alimentation

• La facture du panier d'épicerie des Québécois devrait continuer d'augmenter en 2016, selon le Food Institute de l'Université de Guelph, qui prévoit une hausse des denrées alimentaires à travers le pays de 2 % à 4 %. Le prix de la viande pourrait augmenter de 2,5 % à 4,5 %. Le prix pour des fruits et des noix devrait aussi grimper de 2,5 % à 4,5 %. Toujours selon l'Université de Guelph, une famille moyenne - deux adultes et deux enfants - déboursera 8631 $ en nourriture en 2016, dont 2416 $ seront notamment dépensés en restaurant. Pour un ménage moyen, les dépenses alimentaires devraient augmenter de 345 $.

Cotisations

• Les rentes du Régime de rentes du Québec augmenteront de 1,2 %. Le maximum des gains admissibles passera de 53 600 $ à 54 900 $. Le taux de cotisation maximal pour un salarié sera de 2737,05 (hausse de 106,80 $) et de 5474,10 (hausse de 213,60 $) pour un travailleur autonome.

Soutien aux enfants

• Les familles du Québec qui reçoivent le Soutien aux enfants verront leurs versements augmenter de 1,09 % dès le 1er janvier. Pour deux enfants, il passera de 1182 $ à 1195 $. Le montant varie notamment en fonction du revenu familial. Le montant du supplément pour les enfants handicapés augmentera également, pour atteindre 189 $ par mois.

Postes Canada gèle le prix des timbres

Il n'y aura pas d'augmentation du tarif des timbres poste au mois de janvier. En juillet dernier, Postes Canada avait annoncé des majorations tarifaires.  Toutefois, avec le changement de gouvernement, les tarifs actuels demeureront. Le prix du timbre poste acheté individuellement restera à 1 $. Quant au prix unitaire des timbres postes achetés en carnets, il ne passera pas de 0,85 $ à 0,90 $, comme il était prévu dans le plan de Postes Canada. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer