Bond marqué des salaires chez les dirigeants de Metro

Metro compte ainsi investir jusqu'à 350 millions $ au... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Metro compte ainsi investir jusqu'à 350 millions $ au cours du prochain exercice, dont 300 millions $ dans son secteur du détail, afin d'ajouter 10 nouveaux magasins à son réseau en plus de procéder à des rénovations majeures dans 30 autres établissements.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Les cinq plus hauts dirigeants de Metro ont été récompensés pour la bonne performance de l'épicier au cours de l'exercice 2015, puisque leur rémunération totale a bondi de 18 % pour atteindre 9,13 millions $.

Ces informations figurent dans la circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires de l'entreprise québécoise en vue de l'assemblée annuelle prévue le 26 janvier, à Montréal.

Ainsi, le salaire total du président et chef de la direction, Éric La Flèche, a été de 3,69 millions $, en hausse de 21,6 %, principalement en raison des divers incitatifs, qui sont passés de 750 760 $ à 1,27 million $.

La rémunération totale des patrons combine à la fois les salaires de base, les primes ainsi que les contributions aux régimes de retraite.

Pour l'exercice clos le 26 septembre dernier, le salaire de base de M. La Flèche s'est quant à lui établi à 849 993 $, en progression de 2,1 %.

Au cours du dernier exercice, Metro (TSX : MRU) a vu ses profits nets bondir de 13,8 %, à 519,3 millions $, ou 2,01 $ par action, alors que son chiffre d'affaires s'est établi à 12,2 milliards $, en progression de 5,2 %.

Si M. La Flèche est le mieux rémunéré, c'est toutefois le salaire global du chef de la direction financière, François Thibault, qui affiche l'augmentation la plus marquée, à 26 %.

Il s'est établi à 1,37 million $, par rapport à 1,08 million $ en 2014. Encore une fois, la progression de la rémunération attribuée à des incitatifs est largement à l'origine de cette augmentation.

Les trois autres plus hauts dirigeants de l'entreprise ont également vu leur rémunération totale grimper au cours du dernier exercice.

Celle du vice-président principal pour la division du Québec, Christian Bourbonnière, a notamment été de 1,55 million $, en hausse de 20,5 %. Le salaire total du vice-président principal pour la division de l'Ontario, Carmen Fortino, s'est chiffré à 1,65 million $, en progression de 4,6 %, alors que celui du vice-président principal aux centrales nationales d'achats et marques privées, Serge Boulanger, a grimpé de 15 %, à 860 691 $.

Modernisation des magasins

Pour 2016, Metro prévoit investir un montant record afin d'accélérer l'ouverture ainsi que la modernisation de ses magasins, ce qui lui permettra de bonifier son offre de produits frais comme les fruits et légumes ainsi que la viande.

L'épicier compte ainsi investir jusqu'à 350 millions $ au cours du prochain exercice, dont 300 millions $ dans son secteur du détail, afin d'ajouter 10 nouveaux magasins à son réseau en plus de procéder à des rénovations majeures dans 30 autres établissements.

En moyenne, la société investit annuellement aux alentours de 250 millions $ dans son réseau de 800 marchés d'alimentations regroupés sous des bannières comme Metro, Metro Plus et Super C ainsi que ses 250 pharmacies.

Lundi à la fermeture des marchés à la Bourse de Toronto, l'action de Metro a clôturé à 39,17 $, en hausse de 22 ¢, ou 0,56 %.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer