Des membres de MEC offusqués du déménagement possible à Lebourgneuf

Pierre-Yves Chopin, un résident de la basse ville client... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Pierre-Yves Chopin, un résident de la basse ville client régulier de MEC, a lancé jeudi une page Facebook intitulée «Gardons MEC au centre-ville de Québec», puisqu'il estime que l'entreprise contreviendrait à ses propres valeurs en quittant Saint-Roch.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Plusieurs membres de Mountain Equipment Co-Op (MEC) de Québec n'apprécient pas du tout la possibilité de voir le magasin d'équipement de plein air quitter Saint-Roch pour s'établir dans Lebourgneuf en 2016, comme l'annonçait Le Soleil.

Pierre-Yves Chopin, un résident de la basse ville client régulier de MEC, a même lancé jeudi une page Facebook intitulée «Gardons MEC au centre-ville de Québec», puisqu'il estime que l'entreprise contreviendrait à ses propres valeurs en quittant Saint-Roch. Jeudi soir, plus de 800 personnes avaient cliqué sur «j'aime» sur la nouvelle page.

«Je n'aurais pas réagi de la même façon si c'était une entreprise privée à but lucratif, mais c'est une coopérative qui a des valeurs et veut être le détaillant le plus durable au Canada», explique au Soleil ce résident de la basse ville qui note d'ailleurs qu'une affiche indique clairement que l'une des valeurs de l'entreprise est l'accessibilité.

On peut en effet lire «Caractéristique écologique no 1 : Le magasin est situé dans une zone urbaine facilement accessible en autobus, à pied ou à vélo» sur une affiche placée dans le magasin. 

L'employeur de M. Chopin, l'organisme sans but lucratif Vivre en ville, s'est également prononcé sur le dossier, qualifiant d'inquiétantes les rumeurs de déménagement du magasin MEC de Québec. « Il serait dommage, tant pour les clients et l'image de MEC que pour le dynamisme du centre-ville de Québec, de renoncer à cette "Caractéristique écologique n° 1" qui fait de ce magasin un exemple reconnu», a écrit un porte-parole de Vivre en ville sur la page Facebook de l'organisme.

«Surtout que Québec, avec Toronto et Victoria, est l'un des rares magasins de MEC au Canada qui soit situé dans un centre-ville. J'imagine qu'ils ont à faire face à la concurrence, mais beaucoup de membres à Québec habitent la basse ville et se sentent concernés par le développement durable», poursuit M. Chopin.

Celui-ci souhaiterait voir la Ville de Québec se mêler du dossier. «La Ville a travaillé beaucoup pour revitaliser Saint-Roch, entre autres en incitant les entreprises de jeux vidéo à s'y installer. Ce serait bien qu'elle prenne position pour y maintenir un commerce comme MEC.»       

Quartiers centraux

Rémi Lortie, lui aussi client de la succursale de Québec, aborde lui aussi l'aspect des quartiers centraux. «Est-ce que la stratégie de revitalisation des quartiers centraux fonctionne? Le fait d'être en basse ville est une question d'intégrité par rapport aux valeurs de l'entreprise», affirme-t-il au Soleil.

M. Lortie aimerait bien porter ses doléances à l'assemblée générale annuelle de MEC, mais il a appris, en communiquant avec la coopérative, que l'assemblée aura lieu en avril... à Vancouver. «On comprend qu'il y aura sûrement très peu de membres de Québec sur place. Et on m'a dit que le délai pour déposer une résolution avait pris fin le 17 novembre. Je suis présentement à m'informer pour savoir s'il n'y aurait pas une autre façon de faire.»

Réponse de l'entreprise

De son côté, MEC répond à ses clients inquiets, tant sur sa page Facebook que sur la page «Gardons MEC au centre-ville de Québec». «Dans les marchés comme celui de la ville de Québec où MEC est bien implantée, nous évaluons régulièrement nos magasins afin de nous assurer qu'ils sont assez grands pour accueillir nos nouvelles gammes de produits et qu'ils sont facilement accessibles au plus grand nombre de membres», écrivait jeudi une employée de l'entreprise.

Le manque d'espace en magasin et l'absence d'espaces de stationnement ont été mentionnés par les sources du Soleil pour justifier un déménagement vers

Lebourgneuf, où sont déjà établis ses compétiteurs SAIL Plein air, Sportium, La Vie Sportive et Sports Experts-Atmosphère.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer