Bell accapare plus du tiers des plaintes en télécommunication

Bell Canada est l'entreprise qui a fait l'objet... (123RF/Buchachon Petthanya)

Agrandir

Bell Canada est l'entreprise qui a fait l'objet du plus grand nombre de plaintes avec 36 % de tous les cas acceptés, soit 3599. Elle est suivie par Rogers avec 18,2 % des plaintes, soit 1814 cas.

123RF/Buchachon Petthanya

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De toutes les compagnies canadiennes dans le monde des télécommunications, Bell Canada fait piètre figure dans le rapport annuel du Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunication (CPRST) pour 2014-2015.

Tableaux comparatifs... (CPRST) - image 1.0

Agrandir

Tableaux comparatifs

CPRST

Bell Canada est l'entreprise qui a fait l'objet du plus grand nombre de plaintes avec 36 % de tous les cas acceptés, soit 3599. Elle est suivie par Rogers avec 18,2 % des plaintes, soit 1814 cas.

Les autres entreprises, que l'ont connaît bien au Québec, sont loin derrière, comme Virgin et Fido qui ont un total de 6,1 % des plaintes retenues, TELUS qui en a 4,7 % et Vidéotron, 3,1 %.

Sur 19236 problèmes ayant été retenus comme plaintes au bureau du CPRST, le secteur du service sans fil ou cellulaire occupe plus de la moitié des cas avec 10214. Il est suivi de loin par le service Internet avec 5045 plaintes alors que la téléphonie locale filaire ne compte que 3521 cas au pays.

Si l'on peut présumer que le nombre de plaintes est proportionnel au nombre d'abonnés, il serait possible de croire que les ratios sont respectés. Cependant, il a été impossible d'avoir des données fiables hors de tout doute sur le nombre d'abonnés des différents fournisseurs, car seules les entreprises publiques ont l'obligation de fournir ces chiffres au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Cependant, personne au CPRST n'était en mesure de valider les données alors que le CRTC utiliserait ces données à titre indicatif.

Si le nombre de plaintes au Canada est en baisse de 17 % comparativement à l'année précédente, le commissaire et directeur général du CPRST, Howard Maker, précise que l'organisme a eu à «faire face à des situations difficiles au cours de l'année. Certaines concernaient les codes de conduite de l'industrie et d'autres, les résolutions de disputes au sujet de factures, de contrats et de la qualité des services reçus par les fournisseurs des clients.»

De plus, le commissaire se dit préoccupé par «la hausse des plaintes au sujet d'Internet et des problèmes de non-divulgation dans tous les secteurs d'activité». Il note aussi la hausse fulgurante du nombre de cas de non-respect du Code de déontologie accepté par les entreprises, les plaintes étant passées de 30 l'an dernier à plus de 500 cette année. Cependant, le deux tiers des plaintes concernent les forfaits d'un seul fournisseur.

Pour les plaintes au sujet des fournisseurs et des services, ou encore pour télécharger le rapport annuel du CPRST, le site est : www.ccts-cprst.ca/fr/.

Pour des détails sur les codes de l'industrie et les règles sur les différents services, vous pouvez consulter les informations sur le site du CRTC à www.crtc.gc.ca.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer