Vacances: le dollar et l'essence gardent les Québécois dans la province

Le rocher Percé, en Gaspésie... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le rocher Percé, en Gaspésie

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La faiblesse du dollar canadien et les hausses récentes du prix de l'essence pourraient contribuer à garder les Québécois en vacances dans leur province et à les éloigner des stations balnéaires de la côte est américaine, selon le sondage annuel de CAA-Québec.

Réalisé en ligne par la firme Léger - Recherche Stratégie Conseil auprès de 1007 Québécois entre le 1er et le 6 mai, l'enquête révèle entre autres que 19 % des vacanciers ont affirmé que la valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine avait eu un impact sur leur choix de leur destination comparativement à 8 % l'an dernier.

Ainsi, 54 % des personnes sondées ont l'intention de prendre leurs vacances au Québec, une hausse par rapport aux 49 % de l'an dernier, alors que les États-Unis ne récoltent la faveur que de 13 % des répondants.

Météo

Il faut cependant prendre ces chiffres avec un grain de sel, selon Sophie Gagnon, vice-présidente aux communications et aux affaires publiques chez CAA-Québec. «La température joue un rôle important et les consommateurs sont prompts à modifier leurs projets. Des semaines froides et pluvieuses en juin ou en juillet peuvent changer des plans au profit de destinations soleil», précise-t-elle.

Par ailleurs, au moment de mener le sondage, une différence de 20 cents de moins le litre à la pompe était observée par rapport à la même période l'année dernière. Seulement 19 % des répondants ont d'ailleurs indiqué que le coût de l'essence influencerait la préparation de leurs vacances comparativement à 39 % l'an dernier. 

Les hausses de prix des dernières semaines en auront cependant peut-être incité quelques-uns à changer d'avis sur cette question, surtout que le sondage démontre aussi que 70 % des personnes qui ont l'intention de prendre des vacances cette année disposent d'un budget de moins de 2000 $ pour au moins deux personnes.

Pas la construction

De plus, malgré la croyance populaire, ce ne sont pas les semaines des vacances de la construction (semaines du 19 et du 26 juillet) qui font courir les Québécois. Ceux-ci préfèrent davantage les semaines du mois d'août dans une proportion de 42 % et les premières semaines de juillet dans une proportion de 30 %.

De plus, alors que le magazine Time révélait récemment que la durée moyenne des vacances estivales aux États-Unis avait chuté de 21 à 16 jours de 1980 à 2014, le sondage de CAA-Québec nous apprend que 38 % des Québécois prévoient prendre deux semaines de vacances cette année.

Pour ce qui est des activités les plus prisées par les Québécois en vacances, le tourisme (29 %) décroche la première place alors que 17 % des répondants prévoient se reposer et ne rien faire et que 14 % ont l'intention d'aller à la plage.

Partager

À lire aussi

  • Petite ruée à la frontière...

    Estrie et Régions

    Petite ruée à la frontière...

    L'ambiance des vacances était nettement dans l'air hier au dépanneur Pétro-T de Stanstead. Des pères de famille en short et sandales remplissaient... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer