Hausse du prix de l'essence: prévisible mais déplorable, selon CAA-Québec

Vers 18h mardi, le Irving de l'avenue D'Estimauville... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Vers 18h mardi, le Irving de l'avenue D'Estimauville offrait son litre d'essence ordinaire à 1,174 $.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le prix de l'essence a fait un bond considérable de 16 ¢ mardi dans plusieurs stations-service de Québec.

Vers 18h, le Irving de l'avenue D'Estimauville offrait son litre d'essence ordinaire à 1,174 $. La situation était la même du côté du Shell de la rue de La Pérade. Le point positif pour les automobilistes est le fait que plusieurs stations-service de la région n'avaient pas encore emboîté le pas et qu'elles vendaient toujours leur litre d'essence ordinaire à 1,014 $. Alors, dépêchez-vous d'aller faire le plein!

Selon le porte-parole de CAA-Québec, Philippe Saint-Pierre, cette tentative des stations-

service d'augmenter le prix de l'essence était bel et bien prévisible, puisque les marges au détail étaient très faibles au cours des derniers jours, voire parfois «négatives». «On voit dans la région de Québec depuis le début de la semaine dernière de très faibles marges au détail. Le 16, 17 et 18 février, les marges étaient même négatives; le prix du litre était sous le coût d'acquisition. C'est très rare de voir une situation comme ça à Québec», indique au Soleil le porte-parole.

Est-ce que le prix va demeurer élevé? «On ne peut pas le dire pour le moment, mais c'est certain que la situation devenait intenable pour les détaillants» qui ont plus de difficultés à augmenter leur prix, car «la compétition est beaucoup plus forte à Québec qu'elle ne l'était avant», concède M. Saint-Pierre, avec notamment l'arrivée du géant du commerce de détail Costco dans le marché de l'essence dans Sainte-Foy, dans Lebourgneuf et à Lévis. D'ailleurs, Costco affichait toujours son prix pour un litre d'essence ordinaire à 1,001 $ mardi en soirée.

Prix réaliste à 1,093 $

Selon CAA-Québec, le prix réaliste de l'essence dans la Capitale-Nationale devrait se situer à 1,093 $. Le prix réaliste comprend le coût d'acquisition de 1,034 $, et la marge au détail moyenne de la dernière année dans la capitale, qui est de 05,9 ¢ le litre.

M. Saint-Pierre déplore le fait que les stations-service n'augmentent pas leur prix graduellement au lieu d'assommer le consommateur. «C'est certain que c'est frustrant pour les automobilistes de voir des hausses semblables, car on ne suit pas les indicateurs. Puisque les stations-service ne les ont pas suivis pendant X nombre de jours, on se retrouve dans une situation où on doit donner un grand coup de barre. C'est très malheureux, car l'industrie connaît très bien les fluctuations du marché et c'est les automobilistes qui paient le prix de cette inaction lorsque l'on ajuste pas au jour le jour le prix. Par contre, les conducteurs ont pu en profiter grandement depuis le 9 février.»

«La bonne nouvelle, c'est que depuis près d'un an, lorsqu'il y a une hausse du prix de l'essence à Québec, les détaillants ajustent leurs prix plus rapidement. Ils sentent que ce n'est pas possible de maintenir le prix élevé trop longtemps», conclut M. Saint-Pierre.

À 1,174 $ le litre, la marge au détail des propriétaires des stations-service est de 12,8 ¢ le litre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer