Desjardins: hausse des frais de service aux non-membres

Le réseau de guichets de Desjardins coûte cher... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le réseau de guichets de Desjardins coûte cher à exploiter et à entretenir, aux frais des membres, selon son porte-parole.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre-Olivier Fortin
Le Soleil

(Québec) Les caisses Desjardins ne s'en sont pas trop vanté mais, depuis juillet, les frais de service exigés aux non-membres qui utilisent les guichets de la caisse sont passés à 4 $. Ce n'est qu'un dollar de hausse, mais c'est une augmentation parmi beaucoup d'autres, répond l'Union des consommateurs, qui demande à Ottawa de plafonner ces frais bancaires qui coûtent autour de 200 $ par année à chacun des Canadiens.

Scénario. Pour votre poutine, le casse-croûte du coin exige du comptant. Le seul guichet à proximité est de Desjardins et puisque vous n'êtes pas membre, vous payez le gros prix. Ensuite, sur votre relevé, vous voyez le 4 $ facturé par Desjardins, mais aussi 1,50 $ facturé par votre banque pour l'utilisation d'un guichet d'une autre institution. C'est donc 5,50 $ de frais pour une poutine qui a coûté 5 $...

De même, la Banque Nationale exige jusqu'à 3 $ pour accommoder ceux qui ont l'odieux d'insérer une carte d'une autre institution dans leurs guichets. En fait, ces frais existent depuis belle lurette, répond André Chapleau, porte-parole de Desjardins. Son employeur détient le plus important réseau de guichets automatiques au Québec, un réseau qui coûte cher à exploiter et à entretenir (location d'espace, approvisionnement de billets, etc.), aux frais des membres. Il est donc normal, selon lui, que l'institution facture les non-membres qui veulent en profiter.

À l'Union des consommateurs, le porte-parole Philippe Viel regrette de voir ce même scénario «pour à peu près tous les frais financiers», comme si «la concurrence ne s'exerçait pas dans ce domaine. On fait augmenter les frais à tour de rôle.» Les banques «font des profits records», énumère M. Viel, «les services diminuent» et les frais augmentent. Dans ce contexte, l'Union des consommateurs demande à Ottawa de légiférer pour plafonner les frais bancaires. Le Nouveau Parti démocratique avait aussi formulé une recommandation en ce sens au début de l'année.

Toutefois, le gouvernement fédéral ne semble pas chaud à l'idée, préférant laisser aux banques la chance de s'autoréglementer. «Une vigoureuse complétion mène aux meilleurs services à meilleur prix», énonce un responsable du ministère des Finances dans un courriel. Ce dernier ajoute que les huit grandes banques canadiennes se sont engagées, en mai dernier, à améliorer les comptes à faibles coûts et à offrir des comptes sans frais à davantage de consommateurs comme les jeunes, les étudiants et les aînés. Le plan d'action des banques est attendu en janvier.

Cinq façons d'économiser

1) Choisir un forfait de transactions

Avec les relevés mensuels sur Internet, plusieurs ont perdu l'habitude d'y jeter un coup d'oeil. Vérifiez votre nombre moyen de transactions et votre forfait. Peut-être est-il trop cher? À l'inverse, à 1 $ la transaction supplémentaire, ça monte vite. Sur AccèsD, Desjardins fait cette analyse et vous recommande le forfait approprié. Sinon, l'Agence de la consommation en matière financière du Canada recense sur son site Web (goo.gl/25wM2M) l'ensemble des forfaits disponibles toutes institutions confondues. À noter que la banque exclusivement en ligne Tangerine (anciennement ING Direct) offre un compte chèque sans aucuns frais de transaction ni frais mensuels. Produits financiers Choix du président offre aussi un compte chèque sans frais, mais celui-ci n'est pas disponible au Québec.

2) Garder un solde minimal

Si vous maintenez un solde de 2500 $ et plus dans votre compte chèques, la Banque Nationale vous donne 20 transactions gratuites par mois. Un solde de 1000 $ chez Desjardins donne droit à sept transactions.

3) Utiliser une carte de crédit

Contrairement à une carte de débit, il n'y a pas de frais de transaction lorsqu'on utilise une carte de crédit. Les consommateurs disciplinés qui paient leur solde en entier chaque mois peuvent remplacer l'une par l'autre pour économiser sur les frais bancaires.

4) Utiliser les guichets de son institution

Lorsqu'on utilise un guichet d'une autre institution, on risque de devoir payer des frais à son institution et à l'institution qui exploite le guichet. Évitez aussi les guichets indépendants dont les frais sont très élevés.

5) Limiter les transactions

Chaque retrait au guichet, chaque virement sur Internet, chaque utilisation de la carte de débit et chaque paiement compte pour une transaction. On gagne donc à regrouper les transactions pour en faire le moins possible. Par exemple, profitez de chaque occasion pour retirer du liquide lorsque vous payez par carte de débit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer