Tesla Model X: le véhicule (presque) parfait

Le Soleil a pu essayer le Tesla Model... (Collaboration spéciale Paul-Robert Raymond)

Agrandir

Le Soleil a pu essayer le Tesla Model X de Sylvain Juteau, à partir de la station de recharge Roulez électrique qu'il a fondée à Trois-Rivières. Son véhicule est l'un des 100 exemplaires édition Founder valant 200 000 $.

Collaboration spéciale Paul-Robert Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul-Robert Raymond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Trois-Rivières) S'il existe un véhicule presque parfait, c'est bien le Tesla Model X. Il s'agit d'un VUS électrique qui peut accueillir six ou sept occupants et qui a de l'espace à revendre. Ce qui joue contre lui, c'est son prix. Et encore...

Le Model X le moins coûteux vaut au minimum 101 000 $ - celui équipé d'une batterie de 60 kWh, ce qui lui donne une autonomie de 321 kilomètres. À ces 101 000 $, il faut enlever la subvention gouvernementale de 8000 $. Et Tesla estime à 12 000 $ le carburant qu'on n'aura pas à mettre dans le véhicule.

«Il ne faut pas oublier que le Model X s'adresse à une clientèle qui est prête à s'acheter un véhicule haut de gamme», réplique Sylvain Juteau, fondateur du blogue Roulezelectrique.com et qui a gagné son Model X, une édition Founder valant 200 000 $. «Pourquoi acheter un Porsche Cayenne ou tout autre VUS de luxe à essence qui coûte le même prix? En plus, on n'a pas encore mis du carburant dedans!»

Fervent ambassadeur de la voiture électrique - et notamment des Tesla -, M. Juteau a gagné son Model X lorsque le constructeur californien a mis en place son programme de référencement. Il a référé 34 clients à la compagnie d'Elon Musk. Ceux-ci ont donné le code de M. Juteau lors de leur commande. Le plus proche concurrent en avait référé 19.

Le Soleil a dû se tourner vers Sylvain Juteau pour essayer un Model X, car il est pratiquement impossible de pouvoir essayer le plus récent modèle de Tesla sur le marché... à moins d'être un client. Tesla n'a même pas voulu que Le Soleil puisse essayer un véhicule destiné aux essais pour les clients. Le constructeur semble vouloir privilégier d'autres canaux de communication - lire les médias sociaux - pour mousser ses ventes. Peut-être que ça changera un jour...

Le Model X est le premier véhicule électrique... (Fournie par Tesla) - image 2.0

Agrandir

Le Model X est le premier véhicule électrique de série auquel on peut attacher une remorque. Une tige de remorquage amovible peut être installée au besoin.

Fournie par Tesla

Sur la route

C'est sur la route qu'on peut apprécier la conduite d'un Model X. Quoique certains aimeront davantage regarder le paysage, car le véhicule de M. Juteau peut faire de la conduite semi-autonome. Ce qui a été fait. 

«Je n'ai pas encore installé la dernière mise à jour du logiciel de Tesla [qui permet la conduite totalement autonome]», précise M. Juteau. N'oublions pas que les véhicules Tesla sont constamment améliorés à l'aide de rustines [patch] informatiques qui gèrent les composantes.

En conduite autonome, le véhicule peut faire des dépassements seul sans que l'on ait à toucher le volant. Il prend les courbes tout seul, ralentit lorsque le trafic se trouve devant. Une sensation très étrange pour celui qui aime la conduite automobile.

Une fois le contrôle du véhicule repris, on a vu ce que ce P100D (P pour Performance, 100 pour la batterie de 100 kWh et D pour les deux moteurs électriques) peut réaliser : le 0 à 100 km est atteint en 3,1 secondes. 

Les reprises sont époustouflantes. On a pu passer de 100 à 180 km/h sur l'autoroute le temps de dire «Tesla Model X», et le mode Ludicrous n'était pas activé.

De l'intérieur, une visibilité exceptionnelle caractérise le Model X. Son grand pare-brise panoramique, teint graduellement, permet de ne pas se faire griller le dessus de la tête. Des petits pare-soleil magnétiques bloquent les rayons pour le conducteur et son passager avant.

Grandeur

Sa taille est insoupçonnée. Le Model X se révèle aussi long qu'un Volvo XC90 et même aussi haut lorsque la suspension pneumatique est à sa hauteur maximale.

Évidemment, les passagers ne sont pas en reste dans le Model X. Même les sièges de la troisième rangée offrent un certain dégagement pour les jambes, si on opte pour la version du Model X à six passagers. «Je préfère le six passagers pour ça, car les adultes qui prennent place dans la troisième rangée peuvent mettre leurs jambes en oblique, explique M. Juteau. Ce qu'on ne peut pas faire avec un sept passagers.»

Il y a amplement d'espace dans le hayon, même avec les sièges relevés. De l'espace supplémentaire se trouve dans le creux, là où normalement il y aurait un réservoir à essence.

Portes faucon à l'arrière : «Ça permet d'entrer debout dans le véhicule quand on s'assoit dans la troisième rangée. On évite les contorsions. Aussi, c'est très pratique quand on assoit les jeunes dans leur siège pour enfant quand il pleut. On est à l'abri.»

Pour conclure, ce véhicule a-t-il des défauts? Sylvain Juteau répond : très peu. «À part l'unité d'entraînement à l'arrière [moteur électrique] qui a flanché, tout va très bien. Un problème de jeunesse du modèle», tient-il à préciser en ajoutant que le service d'assistance routière de Tesla est hors pair.

Toutefois, au moment de mettre sous presse, Consumer Reports classait le Model X parmi les véhicules les «moins fiables». Contrairement au Model S qui avait eu une note «de 103 sur 100», l'an dernier.

L'auteur tient à remercier M. Juteau pour lui avoir permis de conduire son véhicule sur quelques dizaines de kilomètres.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer